Blog

    Salon DirecTravel à Paris du 22 au 24 septembre 2017

    Venez-nous retrouver au salon DirecTravel du 22 septembre à 16 jusqu’au 24 septembre en soirée. Nous parlerons voyages, Madagascar, projets … Comme l’an dernier, Détours Madagascar aura sa place de choix.

    DirecTravel est LE salon dédié aux opérateurs touristiques qui, dans chaque pays, mettent en place et encadrent les voyageurs.

    Vous souhaitez nous parler directement d’un projet de voyage qui vous est cher, prenons rendez-vous, envoyez-moi un message (sylvain@detoursmadagascar.com ).

    DirecTravel, venez à la rencontre des Pros du bout du Monde :

    Préparer son voyage en direct avec des agences locales

    Qui n’a pas rêvé un jour d’organiser son voyage avec une équipe locale qui connaît un pays ou une région comme sa poche parce qu’elle y vit depuis des années ?

    Avec Internet c’est possible… mais pas vraiment facile.

    Pendant trois jours, au cœur de Paris, DirecTravel permettra au public de rencontrer ces professionnels francophones ou francophiles, résidents aux 4 coins du monde et considérés comme les vrais artisans du voyage authentique et en direct.

    Pus d’une cinquantaine d’agents locaux sera exceptionnellement présente à DirecTravel, représentant plus de 80 destinations et des thématiques variées (trek, nature, culture…) pour tous types de voyageurs (famille, amis, couple…).

    Déconnectez-vous et venez partager avec votre hôte votre projet de voyage sur mesure au cœur de Paris.

    RDV DirecTravel #partir2017 #voyagesurmesure
    Les 22 septembre (16h-21h), 23 et 24 septembre (10h-19h)
    Entrée gratuite
    Halle des Blancs Manteaux
    48 rue Vieille-du-Temple, Paris IVe
    http://www.directravel.org

    Les Bara, Hommes du Makay et de l’Isalo

    Les Hommes du Makay, by Détours Madagascar from Sylvain PHILIP on Vimeo.

    Lorsque nous voyageons dans le massif du Makay, comme dans le massif de l’Isalo, nous sommes sur les territoires des ethnies Bara. Excellents compagnons de voyage, ils donnent à nos voyages une saveur singulière, unique …
    Cette enchainement d’images, de portraits se veut mettre en valeur nos équipes, nos guides-pistard mais aussi des anonymes croisés au grès de nos pérégrinations dans le massif du Makay.

    Mais qui sont-ils dans cette mosaïque de peuple qu’est Madagascar ?

    Les baras en quelques mots

    Les Bara sont des pasteurs semi-nomades d’origine Bantou. Le groupe ethnique a été fondé par Rabiby venu d’Afrique avec des milliers d’hommes.
    Ils ont élu domicile les plateaux du Sud de Madagascar.

    Les Bara se dédient à l’élevage de zébus, symbole de richesse, et traversent de grandes distances avec leurs troupeaux.
    Le vol de zébus fait partie des traditions du peuple Bara et est encore pratiqué de nos jours. Il est considéré comme étant un exploit courageux, ayant pour but de prouver son courage et séduire les jeunes femmes en vue du mariage.
    Aussi, les jeunes hommes s’adonnent aux luttes à mains nues ou ringa, à des rodéos pour s’entraîner au combat.

    Comme les autres peuples de la Grande Ile, les Bara vénèrent les ancêtres. Leurs sépultures sont disposées dans les grottes. Pour le respect des tombeaux, les accès sont difficiles et l’entrée est souvent marquée par des têtes de zébus. Les cérémonies Bara sont accompagnées de musiques et danses traditionnelles ; la plus étonnante étant la danse du Papango le roi des oiseaux, durant laquelle un homme suspendu sur un poteau imite le vol d’un oiseau.Les Bara sont des pasteurs semi-nomades d’origine Bantou. Le groupe ethnique a été fondé par Rabiby venu d’Afrique avec des milliers d’hommes.
    Ils ont élu domicile les plateaux du Sud de Madagascar.
    Leur territoire actuel est délimité par le fleuve du Mangoky, la forêt Midongy Sud, les villages de Beroroha et de Sakaraha.

    Moraingy, la lutte malagasy

    Moraingy, la lutte malagasy from Sylvain PHILIP on Vimeo.

    Lors d’un voyage Détours Madagascar en compagnie des équipes du Lodge des Terres Blanches, nous assistons au sport de combat traditionnel, le Moraingy.
    Cette lutte se pratique essentiellement sur les côtes de Madagascar, à Mayotte, aux Comores et, sous une forme différente, à La Réunion.
    Le Moraingy met deux jeunes gens face à face et elle est l’occasion de réunir la population qui clame son enthousiasme et soutien ses préférés.
    Sur la place centrale se forme un cercle qui entoure et encourage les protagonistes. Moins brutal que la boxe, ce sport demande agilité, rapidité et souplesse. Grands écarts, réception sur les mains, élancement des jambes.

    Ce sport spectaculaire et physique était autrefois une manière de s’entraîner au combat.