Randonnées et Navigation en Pays Sakalava

Imaginez, le chant des vagues du Canal du Mozambique, 300 km de côte presque vierge, des fleuves de verdure qui serpentent aux pieds des collines jaunies, des baobabs roses, des rizières dorées, des lémuriens aux yeux bleus, des canards à bosse, des polyboroïdes rayés… une densité de vie incroyable qui nous porte comme par à la nuit des temps.
Imaginez des petits sentiers rejoignant des hameaux blottis, des rencontres avec les gens de brousse, des visages de douceur, des rires d'enfants et des rencontres hors du temps...
Imaginez une navigation douce, sous le balancement des cordages et des lourdes poulies de bois, d’épaisses voiles de coton sous l'immense vergue, le paysage à portée de main, une mer aux eaux turquoise, rouges ou brunes, des plages aux sables multicolores.
Entre terre et mer, délices de la pêche et fruits de cette généreuse nature, nous allons vivre une aventure unique et inclassable. Outre l'incroyable diversité de cette région méconnue, nous allons ressentir la jolie profondeur d’un peuple ; nous serons opportunistes et gourmands, nous irons à la rencontre de la vie...

Jour 1. Vol au départ d'Europe pour Antananarivo, la capitale

  • Vous volez à destination d’Antananarivo, la capitale de Madagascar. Dîner et nuit à bord.
    Ce programme élaboré - à titre indicatif- sur les plans de vol de la compagnie Air Madagascar pour les vols internationaux.

Jour 2. Par un vol domestique, de Antananarivo à Majunga, canal du Mozambique

  • Nous vous accueillons et assistons pour prendre le vol domestique à suivre.
  • Vous poursuivez votre voyage sur les vols intérieurs en direction de l'ouest.
    Notre guide Détours Madagascar vous accueille dans le hall de l’aéroport Philibert Tsiranana de Majunga, l’arabisante, la colorée, la nonchalante.
  • Ici, nous sommes tout près des Comores, pas loin de Zanzibar. L’architecture, l’ambiance rappellent ces endroits mythiques.
    Balade en ville, au marché et dans les petits commerces.
    Le soir nous ferons comme tout bon mahajangais, une balade sur le front de mer, à la fraîche, pour savourer la quiétude d'une des plus belle ville de Madagascar.

Jour 3. De Majunga, la colorée, au Parc National d'Ankarafantsika

  • A bord de notre véhicule, nous prenons la route en direction du Parc National d’Ankarafantsika. C’est le plus grand parc du nord-ouest de Madagascar et il est situé à une centaine de kilomètres de la ville de Majunga.
    Dès notre arrivée, nous irons à la découverte des richesses naturelles de cette mosaïque de forêt dense sempervirente (à feuillage persistant) et de forêt sèche caducifoliée (à feuillage caduque) peuplées de différentes sortes de lémuriens, de plus de 120 espèces d’oiseaux, des caméléons, des iguanes, tortues d’eau douces et aussi de crocodiles du Nil.

Jour 4. Découverte d'Ankarafantsika, puis direction d'Antsihihy

  • Toute la matinée, nous poursuivons notre découverte du parc.
    Après le déjeuner, nous prenons la route en direction d’Antsohihy. Nous traversons de nombreux villages, mais aussi de grandes étendues de savane.
    Nous faisons une étape à Antsohihy où nous dînons dans un restaurant du village et passons la nuit dans un hôtel local.

Jour 5. La magie d’un fleuve ouvrant sur le canal du Mozambique

  • De très bonne heure, nous embarquons au port d'Antsohihy sur un bateau à moteur.
    Nous naviguons maintenant sur l’immense fleuve Loza bordé d’une mangrove très dense. Au petit matin, la vie est intense.
    Le fleuve devient de plus en plus large et nous traversons maintenant dans un immense lac. Par une étroite passe, nous débouchons sur le Canal du Mozambique et le village d’Analalava.
  • Au mouillage, notre boutre nous attend.
    Une fois à bord, nous naviguons en direction de la baie de Narindra.
    Autour du village de Komadjara se dresse des draperies de Tsingy. Ces calcaires aux érosions extraordinaires ont les pieds dans l’eau et ils sont couverts par de magnifiques baobabs rougeoyants.

Jour 6. Randonnée et découverte de la presqu’ile, ses Tsingy et ses baobabs

  • Nous randonnons à partir du village en direction de l’intérieur des terres. La vie est partout présente dans cette savane arbustive. Les villageois vaquent à leurs occupations.
    Puis, en revenant sur la côte, la barrière de Tsingy dessine de très belles criques propices à la baignade.
    Sur les massifs calcaires, les forêts denses abritent des colonies de lémuriens espiègles et d’oiseaux majestueux.
    Autre curiosité des ces lieux, une présence très important de baobabs aux troncs rougeoyants. Ils règnent en maitre sur cette paisible presqu’ile.
    Pour notre deuxième soir, nous campons sur la plage aux abords du village.

Jour 7. Cap au nord, l’étonnante Nosy Lava aux immenses plages de la Grande Terre

  • Après un copieux petit déjeuner à terre, nous regagnons notre boutre. L’encre levée, nous mettons cap au nord sur une ile à l’histoire un peu particulière.
    Nosy Lava abritait un bagne sinistrement connu sur cette ile paradisiaque.
    Si les conditions de mer le permettent, nous mettrons alors pied à terre pour approcher ce pan de l’histoire de Madagascar.
    Le bagne est maintenant fermé depuis le début des années 2000.
  • Durant ces navigations, nous prenons le temps de nous mettre à l’eau, de nager, de découvrir dans ces lieux, une faune marine importante.
    Nous laissons au large, à l’ouest, la petit ile de Nosy Saba. Un complexe hôtelier de luxe vient d’y être bâti. Difficile à voir, il est parfaitement intégré au paysage de l'ile.
    Nous gagnons la côte de la Grande Terre pour établir notre campement du soir à Maro Antsatsaka ou à Ampasy Mirehoko, cela dépend des conditions de marée et climatique.

Jour 8. Au raz de la côte en direction des Radama

  • Une fois à bord, nous levons les lourdes voiles de cotonnade pour que le vent nous entraine vers le nord.
    Après une matinée de navigation, nous touchons le sud de l’archipel des Radama.
    Au fur et à mesure de notre avancée, vous prendrez conscience que nulle route, aucun accès terrestre ne permet de rejoindre la côte entre le nord de Majunga et Nosy Be.
  • Totalement préservé et d’une rare diversité, l’archipel des Radama égraine ces iles comme des perles dans le canal du Mozambique.
    Toutes singulières, à pied, nous les découvrons et nous irons à la rencontre d’un monde tranquille à la richesse insoupçonnable.
    Et ce soir, encore un bivouac de rêve sous la voute étoilée.

Jour 9. La féérie de l’archipel des Radama par la mer

  • Nous quittons l’ile de Nosy Antany Faly.
    En chemin, nous profitons pour plonger sur de magnifiques massifs coralliens.
    La féérie est aussi aquatique, poissons multicolores, coraux de toutes sortes.
    Nous débarquons sur la grande plage blanche d’Ambatofotsy. En baladant, nous allons à la découverte du village et de ses environs.

Jour 10. A pied, à la découverte d’un monde nouveau

  • A la fraicheur du matin, nous partons en randonnée pédestre à la découverte d’un nouveau monde.
    Tout au long du cheminement, nous approchons la mangrove et ses forêts denses de palétuviers. Des cours d’eau douce avec des crevettes qui nous rappellent la pureté de ces lieux.
    La forêt primaire, intacte où d’immenses chauves-souris arboricoles ont pris refuge.
    Nous irons aussi à la recherche des points hauts pour embrasser le magnifique paysage des Radama.
    Nous retrouvons notre bivouac, nos habitudes et les jolis moments partagés.

Jour 11. Au nord des Radama, un fjord version malgache, Ambariomena

  • Les vents matinaux nous poussent le long de la côte. Les iles des Radama restent derrière nous et dressent leurs profils au raz des flots, Kalakajoro, Berafia
  • Le grand «fjord » d’Ambariomena s’ouvert maintenant devant la proue de notre boutre.
    Nous pénétrons dans ce refuge où, durant des siècles les bateaux ont pris l’habitude de se mettre à l’abri et se reposer. Ce très long corridor est ponctué de villages, de petites criques et s’enfonce dans les terres en direction de la montagne sacrée des Sakalava.
    La forêt primaire omniprésente abrite une faune et avifaunes très diversifiées. La mangrove, quant a elle, court sur les rives denses et difficilement pénétrables.
    La vie est partout présente, sur l’eau ou pirogues et boutres vont et viennent, sur le rivage où les bruits doux des villages se mêlent aux chants des animaux.
    La nuit, le silence des bateaux est assourdissant, nous, nous en profitons simplement.

Jour 12. la côte vierge, Nosy Iranja puis l’ile aux parfums, Nosy Be

  • Le boutre navigue au ras des cailloux de la Grande Terre.
    Nosy Iranja, les deux iles incroyables reliées l’une à l’autre par un filet de sable, c’est magique.
    Les pitons volcaniques marquent un net changement, nous entrons dans la région de Nosy Be. Les neks de basalte sortent de l’eau comme des pains de sucres inaccessibles.
  • Nosy Ankasoberaviny, la plongée sur ce site corallien est particulièrement belle, elle s'impose.
    En quelques années, ce lieu protégé a retrouvé une faune et une flore marine exceptionnelle.
    Nosy Be se découvre à nous au fond de l’immense baie.
    Ici, la faune marine est abondante et se laisse apercevoir durant des périodes bien déterminées. Les requins baleines, les raies diables, les baleines à bosse, le rare rorqual d’Omura, une multitude d’espèce de dauphins, des tortues … la baie de Nosy Be est un écosystème unique, passionnant mais très fragile.
    Nous respirons les derniers instants de ce très beau voyage.
    Le chant des cordages, la lumière dorée du couchant, un paysage à couper le souffle.
    Tranquillement poussés par ce vent thermique délicieux, la tête pleine de souvenir de cette côte Sakalava et le cœur apaisé, nous touchons la plage de Madirokely avec le soleil couchant ... instant magique !

Jour 13. A la découverte d'une ile merveilleuse, Nosy Be

  • Séjour libre de repos à Nosy Be, plusieurs possibilités d’activités : balade en VTT, en quad ou à pied pour découvrir Hellville la capitale…

Jour 14. Envol pour la capitale malgache, puis pour l'Europe

  • Après un bon petit déjeuner à l’hôtel, nous partons en direction de l'aéroport d'Hell-Ville (Andoany) pour le vol pour Antananarivo.
    Selon l'horaire du vol intérieur, à votre arrivée à Antananarivo, visite au marché artisanal : de la vannerie, de la marqueterie, des sculptures sur bois, des petits jouets en fer, des voitures miniatures, des pierres semi-précieuses. Retour à l'aéroport d'Ivato en début de soirée pour prendre le vol international.

Jour 15. Arrivée à Paris CDG

  • Arrivée en fin de matinée à Paris CDG.

Dates de départ - 2018

Débute le Se termine le Disponible Statut Prix
août 26 septembre 9 12 Disponible 1795€ Me renseigner
septembre 30 octobre 14 12 Disponible 1795€ Me renseigner
octobre 28 novembre 11 12 Disponible 1795€ Me renseigner

Tarif par personne pour un circuit privatisé

456-910-12
2010€1950€1855€1795€

Inclus

  • Le guide francophone de Majunga à Antsohihy,
  • Les marins lors du voyage en boutre,
  • Le boutre d’Analalava à Nosy Be,
  • La coque rapide rejoindre le boutre à Analalava,
  • Les véhicules pour les transferts,
  • L'hébergement dans les hôtels cités au programme,
  • Le matériel de camping et de cuisine (prévoir un duvet),
  • La pension complète,
  • Les entrées dans les sites indiqués,
  • Tous les transferts.

Non inclus

  • Les vols internationaux et intérieurs,
  • Les activités lors du séjour libre à Nosy Be,
  • Les pourboires et les boissons,
  • Les assurances annulation, rapatriement et frais de premiers secours,
  • Les frais de visa et la taxe de sortie du territoire.

15 jours à partir de 1795€ par personne. Vol international non inclus.

 

Besoin d'un conseil

Contactez-nous via

+(261) 34 64 233 10
sylvain.philip
contact@detoursmadagascar.com
 

Departures

29 mai 2015 3 available
8 juin 2015 6 available
25 juin 2015 5 available
20 juillet 2015 8 available
17 août 2015 10 available
See more →