L’architecture malgache : La fabrication de la casa

Madagascar possède une architecture variée. Dans chaque partie de l’île, les habitants adaptent leurs constructions en fonction des ressources existantes. Que ce soit sur la taille, la forme ou les matières premières utilisées, chaque architecture est unique en son genre. Un trekking à Madagascar est un beau moyen de découvrir cette architecture.

Les maisons traditionnelles dans les Hautes Terres

Dans les Hautes Terres, la plupart des maisons sont en terre crue. C’est Jean Laborde qui a introduit cette technique en 1831. La toiture est en paille ou en tuile. Souvent appelé « trano gasy » (maison malgache), la maison traditionnelle merina est à un étage, avec une véranda en bois, supportée par des colonnes. Jadis, cette architecture était la même que ce soit en ville ou à la campagne. Mais de nos jour, la plupart des maisons en ville deviennent moderne alors que celle à la campagne reste traditionnelle.

La construction des casa sur les côtes

Les casa de l’Est repose sur l’utilisation du ravinala (l’arbre du voyageur). Cet arbre est prédominant sur la partie orientale de Madagascar. Nommée « trano falafa», tous les produits utilisés pour la construction des maisons viennent du ravinala. Le « raty » est l’ensemble des feuilles tissées entre elles. Elles sont utilisées pour construire les murs de la maison, quant au « falafa », les grosses tiges de feuilles séchées du ravinala, elles sont utilisées pour le toit. Le « rapaka » (tronc de l’arbre) est utilisé pour le plancher. Ce type de maison est construit sur pilotis.

La maison traditionnelle du Sud-ouest de Madagascar est construite à partir de jonc. Pour la partie ouest, le palmier est le plus utilisé pour la construction des casa. De même pour la partie Nord, où là, ils utilisent plutôt le raphia. Cette plante y est prédominante. Le raphia est une espèce de palmier qui peut atteindre jusqu’à 20 m de long. Ce qui le rend encore plus adapté pour la construction des maisons c’est que ses feuilles sont les plus grandes parmi tous les palmiers.

Les rituels autour de la construction

Il est à préciser que pour les malgaches, il y a des rituels à respecter avant la construction d’une maison et la consultation d’un astrologue (mpanandro) en est un. C’est lui qui va décider du bon jour pour commencer la construction et l’inauguration de la maison. D’après la tradition, le non-respect de ce rituel apporte malheur à la famille concernée.

Quand vous serez invités chez une famille malgache, il faut faire attention car chaque chose à son emplacement et cela à des significations. Il est donc important de les connaître. Les malgaches accordent beaucoup d’importance aux points cardinaux. Toutes les portes des maisons traditionnelles malgaches doivent toujours se tourner vers l’ouest. C’est la direction où le soleil se couche. Les malgaches pensent que comme ça, la maison peut bénéficier des rayons du soleil jusqu’à son coucher. En parlant du Nord, les malgaches considèrent qu’il symbolise le pouvoir et l’honneur. C’est pourquoi, on installe le lit des parents au côté nord de la maison. Quand on dort, la tête doit être toujours vers le Nord ou l’Est et les pieds vers le sud. Cela s’explique, car les malgaches considèrent que le bonheur et la richesse viennent du nord et le sud n’est que maléfique. Le soleil se levant à l’Est, il est interdit de le contrer. Sinon, toutes la famille est privée de bénédictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *