Les lémuriens de Madagascar

Les lémuriens sont les animaux emblématiques de Madagascar à part le zébu. On voit d’ailleurs un hapalémur sur le nouveau billet de 2 000 Ariary. Il existe une centaine d’espèces et toutes sont endémiques de Madagascar. Le public connaît probablement ce petit animal si particulier grâce au film Madagascar et au documentaire Island of Lemurs: Madagascar. Le Lémur catta est sans doute l’espèce la plus connue, facile à élever en captivité et présent dans beaucoup de zoos à travers le monde. Bientôt un voyage à Madagascar ? Que savez-vous réellement de ces petits primates ?

Faites connaissance avec les lémuriens !

Rareté et particularités
Selon les scientifiques, les lémuriens sont venus sur la Grande Île depuis l’Afrique il y a environ 25 millions d’années, en s’agrippant à des débris de branches d’arbres. La quasi-absence de prédateur leur a permis d’évoluer à leur aise, formant des espèces diurnes et nocturnes, avec et sans queue, de la taille d’une petite souris à un gorille adulte ! Ces géants ont cependant été complètement décimés il y a environ 2000 ans à l’arrivée des premiers hommes. Aujourd’hui, le plus grand lémurien ne mesure que 70 cm !

Apparence et habitat
La plupart des lémuriens ont le museau allongé, de grands yeux et de petites oreilles. Leur pelage est dense et parfois même laineux, et de couleur doré, noir, gris, blanc, etc. Certains ont de longues queues, tandis que d’autres en sont presque dépourvus. Les espèces les plus communes font penser à des croisements entre le chien, le chat et le singe… mais avec un résultat harmonieux et beau ! Ces petits primates arboricoles sont à leur aise aussi bien dans les épaisses forêts de l’Est que dans les forêts d’épineux du Sud ou les forêts sèches de l’Ouest dans les Tsingy de Bemaraha.

 

Les lémuriens les plus célèbres

Le lémur catta : la star incontestée
Il s’agit de l’espèce la plus connue et la plus présente dans les zoos et réserves du monde entier. Certains propriétaires privés en possèdent également (la plupart du temps de manière illégale), car elle est facile à élever en captivité. Le maki à queue annelée (Maki pour les Malgaches) affectionne les bains de soleil en « posture de yoga » ! On le rencontre dans presque tous les parcs nationaux malgaches !

Indri Indri : le grand timide
Le plus grand lémurien mesure 70 cm et pèse jusqu’à 9 kg. C’est un grand timide qui ne se laisse pas facilement observer. Il faut un bon guide touristique dans la réserve d’Andasibe pour les voir en groupe de 2 à 6 individus perchés haut dans les arbres. Il a la particularité de n’avoir pratiquement pas de queue.

Le propithèque : le beau-gosse de la famille
Il existe plusieurs espèces de propithèques, variant en couleur et en densité de pelage. La Diadema est d’ailleurs la plus colorée ! Cri, grognement et glapissement sont les moyens de communication de ces mammifères des forêts malgaches, appelés localement Sifaka. Leurs sauts sont spectaculaires et sur la terre ferme, ils se déplacent en posture verticale, galopant de manière très particulière.

Les créatures fantastiques de Madagascar
Au cours d’un séjour à Madagascar, ne manquez pas l’occasion de visiter les parcs nationaux pour observer des animaux fantastiques comme l’Aye-Aye. Cette espèce nocturne possède de grandes oreilles et de puissantes incisives. Il entend les larves dans les troncs d’arbres et les recueille avec son troisième doigt inhabituellement long. Il fait penser à gremlin ! Le microcèbe est une autre espèce exceptionnelle, étant le plus petit : moins de 10 cm pour environ 30 g. Le Parc national de Kirindy Mitea (ouest de Madagascar) est son principal habitat. Il reste encore tant à découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *