Le Musée de la photographie de Madagascar : l’histoire du pays vu par ses habitants

Depuis quelques années, grâce au musée de la photo, les utilisateurs de Facebook ont pu apprécier de rares photos en noir et blanc prises à Madagascar entre  les années 1860 et 1960. Chaque publication fait toujours le bonheur des abonnés qui apprennent de nouvelles choses, notamment d’intéressantes anecdotes sur l’histoire du pays. Depuis février 2018, le public peut admirer les photos dans un musée physique dans la Haute Ville.

Un musée virtuel matérialisé en musée physique

Le musée de la photo a d’abord été un musée virtuel, créé en 2013 pour valoriser le patrimoine photographique malgache. Ce projet est né de l’initiative de Helihanta Rajaonarison, professeure d’histoire et de Cédric Donck, un mécène belge né à Madagascar. 3000 photographies de l’époque royale à l’indépendance ont été mises à la disposition du public sur une page Facebook et un site web.

Les fondateurs ont cependant ambitionné de créer un musée physique pour permettre au public d’admirer de visu les photos. Finalement, le musée physique a pris forme en grande partie grâce aux efforts de Tamara Teissedre-Philip, membre porteur du projet et Représentante permanente de la région Île-France à Madagascar.

De vieux et de récentes photos prises par les habitants

Le musée de la photo expose de rares clichés de grande valeur provenant des vieilles malles de familles malgaches et de familles françaises ayant vécu à Madagascar. Les trésors photographiques datant de la royauté appartiennent aux descendants des dignitaires du XIXème siècle ou aux Archives nationales malgaches.

Concernant les photographies de l’époque coloniale, elles proviennent des archives des familles de grands photographes malgaches ou de collectionneurs de différentes nationalités, en l’occurrence Michel Pain. Une partie des photographies de cette époque sont également issues des Archives nationales.

Le Département d’histoire (Université d’Antananarivo), différentes associations ou encore de simples particuliers, ont aussi participé à la constitution de la base de données du musée.

Comme ces photos sont très précieuses pour les propriétaires, elles ont été numérisées pour que le public puisse en profiter. À part ces photos en noir et blanc, des photographies en couleurs composent la base de données photographique du musée. Elles montrent un aperçu de la ville d’Antananarivo et la vie d’antan.

 

Un lieu historique pour découvrir l’histoire et des matériaux de recherche

Installé dans l’ancienne résidence des Maires, à Anjohy, dans la Haute Ville, le musée de la photographie de Madagascar a officiellement ouvert ses portes le 15 février 2018. Même la bâtisse est historique, car elle est typique de l’architecture tananarivienne du milieu du XIXe siècle. Les expositions s’adressent à tout type de public et particulièrement aux étudiants et aux chercheurs qui souhaitent utiliser les documents photographiques dans leurs études ou recherches.

Dans quatre salles de projection du musée, les vieux clichés sont présentés sous forme de films à thème, disponible en trois langues (le malgache, le français et l’anglais). Deux films sont consacrés à l’histoire de la photographie à Madagascar, tandis que deux autres présentes les grandes villes malgaches. Une grande salle d’exposition classique offre un aperçu de l’évolution architecturale de la Haute ville d’Antananarivo à travers une vingtaine de photographies. Le jardin du musée sert de lieu d’expression aux photographes amateurs et contemporains. Tous les six mois, les expositions et les films  du musée changent. À noter que le Musée est ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 17 h, et est fermé le lundi.

Facebook : musée de la photographie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *