Lemary HERBERT

Lemary HERBERT

Portrait chinois:

Si j'étais une région, je serais la région Atsimo Atsinanana (le Sud-Est) parce que je viens de là-bas, c'est une région verte, la nature y est encore très présente.

Si j'étais un village, je serais Ambahibe Farafangana, dans le Sud-Est pour sa culture que je maitrise bien.

Si j'étais un paysage, je serais la forêt car j'aime tout ce qui peut se découvrir et j'aime qu'on me découvre.

Si j'étais une plante, je serais la Népenthès: une plante rare car étant une plante carnivore et endémique.

Si j'étais un animal endémique, je serais l'Indri Indri: une espèce rare et en voie de disparition.

Si j'étais un mois de l'année, je serais le mois de Septembre pour son climat ni trop chaud ni trop froid. C'est le mois le plus cool de l'année.

Si j'étais un moyen de transport, je serais la montgolfière pour sa faculté de voler et aller loin sans faire de bruit ni laisser de traces.

Si j'étais un vêtement, je serais une petite nuisette pour l'attirance qu'elle procure à celui qui la regarde.

Si j'étais un élément de la nature, je serais l'eau. L'on ne peut s'en passer.

Si j'étais un accessoire, je serais la clef: j'aime ouvrir ce qui est fermé, ouvrir des portes, de nouvelles possibilités, ouvrir les voyageurs un peu fermés au monde et aux autres.

Si j'étais de la nourriture, je serais un sandwitch au fromage. C'est facile à préparer et facile à manger.

Si j'étais une odeur, je serais l'odeur d'une dalle. C'est inexpliquable et peut-être insensé pour les autres mais j'aime la grande odeur de ferment. A chaque fois que je passe à côté, je roule très doucement pour pouvoir sentir cette odeur.

Si j'étais un bruit, je serais le bruit de la chasse d'eau, ça réveille.

Si j'étais une langue, je serais l'anglais, une langue universelle.

Si j'étais un sport, je serais le marathon, il ne nécessite pas d'effort extrême, en plus on peut s'arrêter en chemin pour boire un peu d'eau.

Si j'étais une qualité, je serais la confiance. Elle est essentielle à tout et c'est la clé de la réussite.

Si j'étais un défaut, je serais la confiance. Elle peut faire vivre, mais peut également détruire une fois qu'on en abuse.

Si j'étais une personnalité malgache, je serais le Colonel Richard RATSIMANDRAVA. Je sais de lui tous les projets ambitieux qu'il avait pour le pays, entre autres de démarrer le développement du pays au niveau des fokontany (les quartiers).

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83