La randonnée d’exception entre le pays Zafimaniry et le canal des Pangalanes, par les chutes de la Sakaleona - Détours Madagascar Voyages
Aventure, exploration et expédition

La randonnée d’exception entre le pays Zafimaniry et le canal des Pangalanes, par les chutes de la Sakaleona

Amis randonneurs et chercheurs d’absolus !

C’est la recherche d’une ligne pure et originale qui motive cette « expédition » entre le monde des Zafimaniry des Hautes terres, des Tanala de la foret et des Antemoro, en bas, sur la côte de l’océan Indien. Relier les Hautes Terres à la Côte Est, tel est le dessein de ce nouveau périple à pied, ce nouveau trekking.

Il s’adresse à de bons marcheurs inconditionnels de la verdure, aimants les univers de montagnes déchiquetés, de profondes vallées, de f...

Voir plus
4h-180km
2h-95km
Ambositra
1h 30m-40km
Antoetra

Jour 1D'Antananarivo à la capitale du travail du bois, Ambositra et Antoetra

Jour 1D'Antananarivo à la capitale du travail du bois, Ambositra et Antoetra

Antananarivo - Antsirabe

  • Après le petit déjeuner, cap vers le Sud. Nous traversons les paysages caractéristiques des Hautes Terres en empruntant une route sinueuse bordée d’une mosaïque de champs de cultures diverses et de rizières disposées en terrasses.
    Plusieurs arrêts en cours de route pour aller à la rencontre des paysans et des villages riverains de la Nationale 7.

Antsirabe - Ambositra

  • Nous quittons Antsirabe pour continuer vers le sud. Nous traversons les hauts-plateaux et visitons la ville d’Ambositra, la fameuse capitale de l’artisanat du bois. Rencontre avec des artisans marqueteurs : dans leurs ateliers, ces derniers rivalisent d’imagination et d’ingéniosité dans la confection d’articles en marqueterie et sculptures sur bois.

Antoetra
6h 30m-20km
Maharivo
6h-25km
Volobe
7h-25km
Ampasinambo (village)

Jour 2-5Entres les montagnes du pays Zafimaniry et les profondes vallées Tanala

Jour 2-5Entres les montagnes du pays Zafimaniry et les profondes vallées Tanala

Antoetra - Maharivo

  • Les premières journées de ce trek se déroulent en pays Zafimaniry.
    Nous évoluons dans un paysage de montagne ponctué de petits villages en bois, isolés. Les forêts sont actuellement clairsemés du fait de la déforestation.
    Progressivement, nous pénétrons dans le corridor forestier qui nous emmène sur les rives de la rivière Mananjary.
    Ce cours d’eau marque la séparation entres les deux groupes ethniques, les Zafimaniry et les Tanala.

  • Les Zafimaniry, un peuple à la poursuite de la forêt.
    La communauté est la dernière dépositaire d’une culture originale de travail du bois, autrefois très répandue dans toute l’île. Aujourd’hui, quelque 25 000 Zafimaniry vivent dans une centaine de villages et hameaux dispersés dans les montagnes de la région.

    Depuis des générations, les forestiers, charpentiers et artisans ont développé autour du bois un ensemble de connaissances et savoir-faire. Cette tradition artisanale témoigne du rôle central de ce matériau dans tous les aspects de la vie et de la mort. La maîtrise de la foresterie et de la sculpture sur bois transparaît dans les constructions et les objets de la vie quotidienne. Pratiquement toutes les surfaces en bois (murs, fenêtres, poteaux, poutres, tabourets, coffres, outils) sont richement travaillées.

Volobe - Ampasinambo (village)

  • La forêt devient plus dense et nous cheminons en alternance entre forêts humides et forêts sèches entre vallons et lignes de crêtes, de collines en collines. Nous sommes au cœur de l’escarpement, dans le paradis vert malgache.

  • Les Tanala (ou Tañala ou Antanala) sont un peuple forestier du sud-est de Madagascar.
    Certains Tanala ne firent jamais allégeance au Royaume de Madagascar. « Ceux de la forêt » occupent une portion de terre sur les falaises de l’Est des Hautes Terres, la partie montagneuse des forêts tropicales, autour de Ranomafana.

    De petites tailles, ils ont adapté leur mode de vie à leur environnement. Chasseurs, agriculteurs, ils tirent de la forêt la majeure partie de leurs ressources, comme la collecte de plantes. Ils cultivent le riz et le café ; et récoltent le miel sauvage. Ils sont réputés pour leur connaissance et leur grand savoir des vertus des plantes médicinales. Certains guérisseurs ont une parfaite maîtrise de plusieurs centaines d’espèces de plantes.

    L’habitat Tanala ressemble à son apparence d’autrefois. Ces cases sont disposées de façon hiérarchique sur les collines : les anciens vivent sur les hauteurs et les jeunes, vers le bas. Une maison collective, le « tranobe » (vers le milieu du village) est le cœur de la communauté : réunions et assemblées s’y tiennent.

    Extrait : Tanala "Ceux de la forêt"
    Robert ANDRIANTSOA

Ampasinambo (village)
6h 30m-22km
Marovato
6h-20km
Ambidivona

Jour 6-7Les chutes de la Sakaleona, un spectacle d’une rare et humide intensité !

Jour 6-7Les chutes de la Sakaleona, un spectacle d’une rare et humide intensité !

Jour 6

  • Nous évoluons sur un sol spongieux, les pieds dans l’eau. Dans cette foret, les arbres sont poilus de lichens fantomatiques, détrempés, ils jalonnent notre marche. Un col nous emmène à une périlleuse descente d’une centaine de mètres que nous protégeons par une corde bienvenue. Nous trouvons le petit village de Marovato joliment perché sur un promontoire dominant la rivière Sakaleona.
    La cascade de la Sakaleona se précipite, d’un seul élan, sur 200 mètres de hauteur dans un bouillonnement de vapeur d’eau offrant un spectacle d’une rare et humide intensité.
    Nous poursuivons notre chemin dans une vallée jusqu’au petit village d’Ambodivona en bordure de la rivière.

Ambidivona
6h-20km
Antanambao
1h 30m-10km
Ambodilafy
6h 30m-25km
Morarano (Vatovavy-Fitovinany)
5h-20km
Ambani ny Sahavato
1h 30m-15km
Nosy Varika

Jour 8-10Des terres Antaimoro au canal des Pangalanes, l'océan Indien

Jour 8-10Des terres Antaimoro au canal des Pangalanes, l'océan Indien

Antanambao - Ambodilafy

  • Progressivement, l’environnement change. Nous suivons les cours d’eau qui, en franchissant les collines, nous permette de progresser dans cette région intermédiaire entre la montagne et la côte. Les arbres sont de plus en plus rares et ils laissent place à des zones ouvertes peuplées de Ravinala, les arbres du voyageur.

    Un Unimog increvable (camion 4X4) nous permet de nous rendre au village d’Ambodilafy ou nous passerons la soirée et la nuit dans un logement sommaire et très serviable.

Ambodilafy - Morarano (Vatovavy-Fitovinany)

  • Les antaimoro
    Ils s’installent sur la côte sud-est entre le 13ème et le 16ème siècle. Ils auraient vécu dans la région des Iharana (Vohemar) avant de prendre racine plus au sud.

    Il existe plusieurs clans au sein de l’ethnie Antaimoro ou Antemoro : les Anteony qui sont arrivés les premiers à Matitanana, Vohipeno ; les Antalaotra, arrivés plus tard mais réputés pour leurs écritures (Sorabe) et leurs connaissances de l'art divinatoire et des astres. Les plus illustres étaient les Anakara venus, selon la tradition, du Golfe Arabo-Persique, obligés de fuir la cour du Sultan d'antan à cause de leurs ascendances juives; et enfin les Ampanabaka qui représentent la majorité.

    Contrairement aux autres ethnies de Madagascar, les Antaimoro se sont toujours illustrés pour leur diplomatie. D'ailleurs, un de leurs représentants, Andriamahazonoro du clan Anakara, ayant été conseiller spécial du roi Andrianampoinimerina et ensuite de son fils Radama Ier, a fait partie de la première délégation malgache à Londres, à l'époque du roi Guillaume IV.

Morarano (Vatovavy-Fitovinany) - Ambani ny Sahavato

  • Nous progressons à pied maintenant dans ces paysages vallonnés en longeons les nombreuses rivières qui se dirige vers l’océan.
    Nous terminerons notre expédition en pirogue pour atteindre le canal des Pangalanes et Nosy Varika.

Ambani ny Sahavato - Nosy Varika

  • Les origines du canal des Pangalanes
    La construction du canal des Pangalanes remonte à l’époque de la colonisation française, initiée en 1896 par le général Galliéni en vue de faciliter la navigation, le contrôle administratif et militaire de la région.
    Pour longer la côte Est, la marine marchande devait braver de nombreux danger liés à la puissance de l'océan Indien, les récifs, les forts courants. L’administration coloniale eut alors l’idée de relier les lacs, lagunes et rivières à l’intérieur des terres. Cette oeuvre pharaonique est navigable sur 700 km environ relie Foulpointe au Nord de Tamatave, à Farafangana au Sud.

Nosy Varika
2h-45km
Masomeloka
5h-60km
Mahanoro

Jour 11-12Douce et calme navigation sur les Pangalanes

Jour 11-12Douce et calme navigation sur les Pangalanes

Jour 11

  • Une dense végétation borde le canal : forêts de bambous, palmiers, fougères, pandanus, raphia, oreilles d’éléphant, allamanda, les plantes aquatiques, la comète (espèce d’orchidée rare).

    Le Canal s'étale le long de la côte Est de Madagascar entre Farafangana au sud et Foulpointe au nord. Cette voie fluviale, longue de 665 km, est beaucoup plus sûre que l'océan Indien très tumultueux.

    Sur ce boulevard aquatique, nous croisons chalands, « bateaux-brousse » (taxis-brousse fluviaux), pirogues et radeaux transportant des produits locaux acheminés vers les villes les plus proches, dont des bananes et autres fruits de saison, manioc, poisson, feuilles de ravinala séchées pour les toitures des cases… Les salutations spontanées, les cris de joie des enfants sur les berges nous accompagnent tout au long de notre navigation. Nous dérangerons peut-être quelques dendrocygnes, martins pêcheurs, perruches ou autres hérons à dos vert. Les pirogues de pêcheurs nous croisent dans ce réseau verdoyant de lacs et lagunes qui forment le Canal. Le passage de l’embouchure du fleuve Mangoro, large de plusieurs kilomètres, constitue l’un des points forts. Après les merveilleuses rencontres et les magnifiques découvertes, nous arriverons à Mahanoro au terme de notre navigation.

Mahanoro
4h 50m-230km
3h-150km

Jour 13-14Retour sur les Hautes Terres, Antananarivo

Jour 13-14Retour sur les Hautes Terres, Antananarivo

Mahanoro - Andasibe

  • Départ pour Andasibe après le petit déjeuner.
    Entre la forêt dense et le Canal des Pangalanes, la route est serpenté par d’étroits vallons. Arrêt devant les étalages de fruits tropicaux d’Antsampanana.
    Nous déjeunons à Andasibe, vers le centre Est du pays en pleine forêt tropicale.

Andasibe - Antananarivo

  • Après le déjeuner route pour Antananarivo, que nous atteindrons en fin de journée.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Noro RAFARALAHY de "Détours Madagascar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+261) 32 12 233 10