Voyager en train à Madagascar

Voyager en train à Madagascar avec La FCE et Madarail

Ceux qui souhaitent voyager en train à Madagascar optent pour la FCE, promettant un trajet inoubliable et parsemé de splendides paysages entre Fianarantsoa et la partie sud-est malgache. Pour un autre type de voyage en train, la compagnie Madarail propose de découvrir l’est de la Grande Île avec les trains Dia Soa et Trans Lémurie Express ainsi que la Micheline Viko-Viko.

Voyage sur la ligne FCE : une expérience stimulante et hors du commun

Fianarantsoa-Côte Est : une ligne qui survit

La construction de la ligne de chemin de fer FCE a été initiée par les colons français en 1926. Le trajet reliant le port de Manakara et la ville de Fianarantsoa ne fut achevé qu’en 1936. La ligne a connu ses heures glorieuses durant la Première République, servant principalement à transporter des marchandises. Depuis tout ce temps, les infrastructures et le matériel ont vieilli, comprenant notamment des voitures de passagers datant de 1954 à 1964.

Les rails sont encore plus anciens et sont très abîmés. Il faut savoir qu’ils datent de 1889 et ont été prélevés à la fin de la Première Guerre mondiale sur une ligne de chemin de fer alsacien. Cependant, les cheminots arrivent toujours à faire tourner la machine pour servir le public.

FCE : un trajet extraordinaire

Le trajet est long de 163 km, mais il dure entre 12 et 18 heures environ selon les péripéties rencontrées en cours de route et les arrêts fréquents des voyageurs, chargeant et déchargeant leurs marchandises (sacs de fruits, sacs de légumes, sacs de riz, poules et volailles dans des paniers, etc.). En effet, ce train est indispensable aux populations vivant dans les villages enclavés et les montagnes. Il s’agit du seul moyen pour eux de transporter des produits de première nécessité et d’exporter leurs productions (agricoles) vers la ville de Fianarantsoa. La charge peut alors atteindre 200 tonnes avec environ 400 passagers qui s’entassent en restant debout tout le long du trajet. Seuls ceux qui voyagent en première classe ont accès aux sièges.

La ligne passe parfois par des pentes presque raides, mettant à rudes épreuves les freins et les nerfs des cheminots. La route peut être semée d’obstacles en hiver, obligeant ces derniers à descendre pour enlever les branches et rochers bloquant la voie. Le trajet comprend 17 gares, 65 ponts et 48 tunnels sans éclairage. C'est toujours angoissant pour certains de traverser le tunnel d’Ankarapotsy, mesurant 1 074 m !

Une expérience de vie colorée

Le départ est toujours prévu à 7 h, que ce soit à partir de Manakara ou de Fianarantsoa. La gare de Fianarantsoa consiste en un rustique et imposant édifice colonial. Les passagers attendent des heures avec leurs marchandises, prêts à se ruer vers le train et à effectuer le chargement dans une cacophonie impressionnante. Les vendeurs ambulants ne sont jamais loin et sont toujours prêts à proposer des fruits exotiques, des gâteaux, des boulettes de viande, toutes sortes de snack et de boisson, du café, etc. Certaines gares ont leurs spécialités : des saucisses, du poulet frit, des brochettes, etc.

Une fois en route, les paysages sont incomparables ! Il faut dire que le chemin de fer passe par des voies improbables, des flancs de montagnes aux rizières en passant par des bords de falaises et des vallées verdoyantes. Avant d’arriver au terminus de Manakara, la ligne passe même par la piste de l’aéroport de la ville !

Voyage en train avec Madarail : pour un parcours inoubliable

Le « Dia Soa » : un train garantissant un bon voyage

Le train Dia Soa est affecté à deux lignes, à savoir Moramanga–Toamasina (TCE) et Moramanga–Ambatondrazaka (MLA). Celui-ci est composé de trois voitures voyageurs comprenant chacune 72 places, ainsi que 2 wagons pour les bagages. Ces trajets offrent de magnifiques paysages, passant par des lisières de forêts et longeant des ruisseaux. La ligne Moramanga–Lac Alaotra (MLA) mène donc vers la ville d’Ambatondrazaka et le fameux lac !

Le Trans Lémurie Express : un train en palissandre

Le Trans Lémurie Express propose un voyage dépaysant et tranquille entre Antananarivo et Manjakandriana, Antananarivo et Andasibe, Antananarivo et Toamasina grâce à la ligne Tananarive-Côte Est (TCE). Le train est également affecté à la ligne Tananarive–Antsirabe (TA). Il s’agit d’un train luxueux fabriqué en parquet en bois de Palissandre, en Quartz, en Sisal, en Labradorites, etc. Les deux voitures de la Classe Palissandre accueillent 52 places chacune, mettant à la disposition des passagers des prises électriques, un bar équipé d’un réfrigérateur et un évier.

La Micheline « Viko-Viko » : un train aux airs d’autobus

La Micheline Viko-Viko date des années 1930 et ressemble à un autobus. Il s’agit d’un véritable patrimoine malgache avec un intérieur composé d’un parquet en bambou, de 19 fauteuils en osier, d’un strapontin, d’un coin-bar et d’un cabinet de toilette. Le voyage entre Antananarivo et Toamasina ou entre Antananarivo et Antsirabe est très confortable, entre autres grâce à un équipage sympathique et serviable.