Tuléar I Toliara

Capitale du sud-ouest de Madagascar, Toliara ou Tuléar se trouve à environ 1 000km d' Antananarivo à l’extrémité de la RN7. Surnommée la " ville blanche " ou " la cité du soleil ", Tuléar est une ville cosmopolite.

Sous le Tropique du Capricorne, Tuléar fait partie des destinations de prédilection des voyageurs pour son ambiance détendue et son environnement paradisiaque. Toliara vous accueille avec chaleur et convivialité pour un séjour des plus agréables.

Histoire

La ville de Tuléar fut créée en 1895 par un architecte français. Elle fut dessinée suivant un quadrillage assez strict lui offrant encore aujourd'hui de grandes avenues rectilignes.

Tuléar d’aujourd’hui

La région de Tuléar est une véritable terre de découverte et de culture qui abrite des populations accueillantes vivant en harmonie avec cette nature semi-désertique si caractéristique de la région. Nichée sur une importante plaine littorale bordée de mangroves, de plages de au sable coralliens, le pays des pêcheurs Vezo et des cultivateurs Masikoro donne sur le lagon de Ranobe et sur le splendide canal de Mozambique.

Par sa position sur le Tropique du Capricorne, Tuléar bénéficie d'un climat fort agréable et d'un ensoleillement continu pratiquement toute l'année ce qui justifie que l'on la surnomme la "cité du soleil".

La région de Tuléar est une destination importante de la Grande Île. Au nord, les plages coralliennes bordent le lagon d'Ifaty, au sud, après la baie de Saint Augustin, les plages d'Anakao en direction de l'Extrême sud. La région jouit de trésors naturels propices à la découverte et à la détente.

Pour découvrir une autre facette du lagon du canal du Mozambique que celui de la plongée et de la farnienté, rendez-vous sur l'une des plages pour observer les techniques de pêche des Vezo sur leur pirogue. Cette ethnie anciennement nomade habite aujourd'hui les villages dispersés sur le littoral et vivent essentiellement de la pêche. En parfaite harmonie avec la nature et ce qu'elle peut leur offrir, ils exercent une pêche relativement responsable. Filet, hameçon ou même plongée en apnée, ils maîtrises pléthore de techniques qui leur permettent de ramener cependant un maigre butin.

Tuléar est aussi la terre des Mahafaly. Cette ethnie plus agriculteur que pêcheur occupe principalement les terres autours de Tuléar. En suivant quelques pistes sablonneuses bordées de tombeaux centenaires, vous pourrez faire la rencontre de ces hommes qui, outils à la mains, parcourent des kilomètres à pied de villages en villages pour rejoindre leurs parcelles. Les femmes s'occupent du maïs ou se rendent à la ville pour tenter de vendre sur le marché leurs petites marchandises. Les petits villages dispersés formés de maisons traditionnelles vous plongent dans un décor de photographie ancienne. La quiétude qui y règne vous donnera une impression de paix même si en s'intéressant un peu plus à la population, vous pourrez constater que certains d'entre eux se voient combattre quelques fléaux comme les vols de zébus opérés par d'autres ethnies de la région.

L'art funéraire du Sud

L'art funéraire évoque la véritable richesse culturelle de la région sud de Madagascar. Les tombes sont en forme de carrés ou de rectangles décorées de peintures racontant la vie des défunts. Les plus connues sont celles d’Andranovory. La tombe du roi Baba, un roi Masikoro, se trouve dans la périphérie de la ville. Sa dépouille y est entreposée depuis plus de 100 ans.

Le climat

Tuléar est sous l’influence du vent du sud, le « Tsiokatimo », un vent puissant qui souffle depuis le sud pouvant engendrer quelques tempêtes de sables à certaines périodes de l’année. La pluie est quasi inexistante dans la ville.

La température moyenne y est de 24°C. Le mois de juillet est le plus sec de l’année et le mois de janvier le plus agréable dans la région.

Les périodes les plus favorables et plus fraiches pour se rendre à Tuléar et dans la région Atsimo-Andrefana sont les mois d'avril à novembre. De décembre à mars, nous sommes en plein été austral, les températures sont alors très élevées et l'eau du lagon très chaude.

Que voir et que faire à Tuélar ?

  • Se rendre sur le littoral, le long du lagon de Ranobe, du canal de Mozambique pour faire la rencontre des pêcheurs Vezo et découvrir leurs différentes techniques de pêche.
  • Faire le tour des marchés de la ville, véritables lieux de rendez-vous pour la population et caverne d'Ali Baba.
  • Emprunter les sentiers en dehors de la ville pour partir à la rencontre des agriculteurs Masikoro dans leur village.