Karenjy : l’unique voiture «vita malagasy »

Fermée en 1993 puis rouverte en 2009 par Le Relais Madagascar, l’usine de fabrication automobile KARENJY fait la fierté de Madagascar. La marque malgache connaît un succès grandissant grâce aujourd’hui à son modèle MAZANA II.

La KARENJY, née du socialisme malgache

La marque KARENJY est née sous l’impulsion du socialisme du président Didier Ratsiraka dans les années 80, durant une « période d’investissements à outrance ». En plus de la création de l’usine automobile Fiarafy, un chantier naval a été aménagé à Mananjary et la gestion du canal des Pangalanes reprise. La création de l’avion Hitsikitsika n’a par contre jamais abouti. Tout cela avait été mis au point par l’IMI, Institut Malagasy de l’innovation.

La production des voitures KARENJY a duré de 1985 à 1990 et s’est définitivement arrêtée en 1993 lors de la transition Ratsiraka-Zafy Albert. L’usine a été mise sous protection juridique pendant 15 ans, jusqu’à ce que Le Relais décide de relancer l’activité en 2009.

Durant son temps de gloire, Fiarafy avait produit 3 modèles de KARENJY, à savoir Iraka, Mazana et Faoka, déclinées en plusieurs versions : Kalesa, Lanja et Jejo. N’oublions pas la pièce unique de 1989, une Papamobile spécialement créée pour la venue de Jean-Paul II à Fianarantsoa. Elle a été remise en état et confiée au diocèse de Fianarantsoa.

Renaissance du KARENJY par le Relais Madagascar

Membre d’Emmaüs France et de l’Inter Réseaux de la Fibre Solidaire (IRFS), Le Relais est arrivé à Madagascar en 2008 dans le but de « développer des activités socio-économiques pour créer des emploisdurables destinés à des personnes en grande pauvreté ». Les activités du groupe sont multiples :

  • Centre de tri TARATRA
  • Création Textile GASH’MLAY
  • Développement agricole AINGAVAO
  • Caisse mutuelle d’entraide TIA
  • Collecte et valorisation des déchets FAKOFIA
  • Hôtellerie et Tourisme alternatif
  • Atelier de fabrication automobile KARENJY

Basé à Fianarantsoa, l’atelier de fabrication mécanique et automobile SOATAO du groupe Le Relais Madagascar a recommencé à produire des voitures en 2009. L’objectif était de devenir l’unique véritable constructeur automobile africain, fabriquant des véhicules adaptés au contexte malgache (routes difficiles, carburant de qualité moyenne, etc.) en adoptant les caractéristiques qui conviennent : rusticité, fiabilité, économie, robustesse, simplicité, honnêteté.

Usine de fabrication de Karenjy

Ce pôle d’ingénierie est composé d’une équipe d’environ 85 personnes primant la qualité et l’innovation. Leur mission (relancer l’usine) qui semblait impossible a été un succès au vu de l’accueil qu’a obtenu la collection des automobiles KARENJY : modèles LANJA, MAZANA, IRAKA. Aujourd’hui, seule la MAZANA II est encore en production.

Où acheter une voiture KARENJY ?

Le modèle MAZANA II se décline en trois versions : ENDURANCE, PRESTIGE et ESSENTIEL (berline, utilitaire et 4×4). Il est équipé d’un moteur DV6CM – Peugeot Citroën (version 4×4) avec une boîte à 5 vitesses+R, un réservoir de gasoil d’une capacité de 60 litres. La carrosserie est en fibre de verre et en stratifié polyester. Les lignes sont droites et le design simpliste. L’intérieur peut accueillir jusqu’à 6 personnes.

Il est tout à fait possible de visiter l’usine lors d’un détour par Fianarantsoa. On y commercialise bien évidemment les voitures KARENJY, mais la marque collabore avec COMACAT (Compagnie malgache de caoutchouc) Ankorondrano (Antananarivo). Ce concessionnaire est également le fournisseur de KARENJY pour les pièces en caoutchouc, en l’occurrence les pattes-moteurs, les silentblocs, les sièges, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *