L’aloalo, composant essentiel de la culture Mahafaly

L’aloalo, composant essentiel de la culture Mahafaly

22 oct. 2019

Les aloalo sont des totems en bois richement sculptés ornant les tombeaux du peuple Mahafaly dans le sud-ouest de la Grande Île. On les trouve notamment le long de la RN10 lors d’un grand voyage dans l'extrême Sud de Madagascar. Ils ont une grande importance dans les croyances et la culture locales au-delà de leur aspect artistique !

Un art funéraire exceptionnel

Oui, l’aloalo est un art funéraire, mais un art qui n’est pas à la portée de n’importe qui ! La fabrication de ces poteaux funéraires sculptés et peints est réservée à une poignée de gens qui transmettent leur savoir-faire de père en fils. Comme on n’a pas le droit de fabriquer ses propres totems, chaque famille ou tribu possède son fournisseur attitré. Celui-ci travaille loin du village et des habitations, notamment dans la forêt, utilisant du « nendoravy », un bois également destiné à la fabrication de cercueil. Il s’agit d’un bois rare et dense.

 

L’objet rituel mesure environ 2 m et est divisé en deux parties, à savoir une partie inférieure composée de motifs géométriques se terminant par un dessin de pleine lune, le « volamiratse », ainsi qu’une partie supérieure consistant en une sculpture de zébu, de femmes, de bus, etc. représentant la richesse du défunt. Les motifs et éléments iconographiques sont hautement symboliques : un couple d’oiseaux représentant amour et loyauté, des hommes de loi représentant la justice et le droit, des guerriers pour la souveraineté et la loyauté, etc. Tout cela représente la vie de la personne et son parcours. 

 

Le nom d’Efiaimbelo (1925-2006), sculpteur d’aloalo, est devenu célèbre grâce au nouveau souffle qu’il a donné à son art, introduisant plus de couleurs avec de la peinture acrylique et de la peinture à l’huile ainsi que des éléments contemporains. Ces œuvres ont été exposées pour la première fois à la galerie Perrotin de New York en 2018. Beaucoup d’autres musées et galeries à travers le monde ont exposé les aloalo en tant qu’icône culturelle malgache. Cependant, cet objet rituel n’a sa place que dans les lieux de sépulture selon la culture Mahafaly.

  L’aloalo, composant essentiel de la culture Mahafaly  

Pan de la culture Mahafaly 

L’aloalo représente la mort et doit rester loin des vivants. Les lieux où se trouvent les tombeaux sont même interdits d’accès sauf au moment de l’enterrement et dans le cas où des troupeaux s’y sont égarés. Autrement, il faut passer par des rituels très stricts. Ceux que l’on peut admirer le long des routes nationales étaient au début situés dans la forêt, mais il fallait construire des routes qui facilitent les déplacements. Certains Mahafaly y ont vu une opportunité d’afficher leur grandeur au monde ! Si vous souhaitez en voir durant votre voyage à Madagascar, incluez dans votre itinéraire entre autres la forêt d’Ifotaka, la région d’Ilakaka des Mahafaly et Betioky. 

 

Les totems étaient à l’origine réservés aux rois et reines pour symboliser leur noblesse, mais aujourd’hui, tout le monde peut les utiliser pour faire connaître leur richesse. Plus un tombeau en est pourvu, plus le statut du défunt est élevé. D’autres éléments viennent s’ajouter à ces marques de richesse, notamment des cornes de zébus, dont le nombre correspond au bétail que le défunt possédait. En effet, tout doit être exécuté et consommé durant les funérailles de celui-ci.

 

Même les formes des tombeaux sont exceptionnelles, allant d’un simple caveau à un palais, en passant par un avion, un bateau, etc. Il faut savoir que ces tombeaux sont les nouvelles demeures des défunts, là où ils habiteront pour l’éternité. Alors, il vaudrait mieux qu’ils soient à la hauteur, d’autant plus qu’on y devient un ancêtre, un razana, auxquels les vivants vouent un culte. Les ancêtres sont en effet selon la croyance malgache, l’intermédiaire entre Dieu (Andriamanitra ou Zanahary dans le dialecte côtier) et les vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Tags
Culture (28)Découverte (28)Madagascar (26)Détours Madagascar (16)Histoire (11)Aventure (9)Exploration (9)Rencontre (9)tradition (7)artisanat (6)peuple malagasy (5)Récit de voyage (5)faune (4)Makay (4)Nature (4)Nosy Be (4)tourisme (4)art (3)Canal du Mozambique (3)le canal des pangalanes (3)Navigation (3)Tolo (3)actualité (2)Archipel des Radama (2)Developpement solidaire (2)festival (2)Fête (2)Fianarantsoa (2)Flore de Madagascar (2)imerne (2)musique (2)photographie (2)pierrot men (2)plantes medicinales (2)production malgache (2)Production mondiale (2)Ravintsara (2)Responsable (2)Richesse (2)sainte marie (2)Solidaire (2)sud (2)Tsingy (2)visite (2)voyage (2)Ambila (1)Andavadoaka (1)animaux (1)Ankarana (1)Antso Re (1)architecture (1)association (1)automobile (1)Baobab (1)Bemaraha (1)betsileo (1)birdwatching (1)Cacao; (1)carnaval (1)casa (1)chapeau (1)croisière (1)danse (1)détours artistique (1)developpement (1)Documentaire (1)Émission (1)endémiques (1)époque royale (1)Extrême-sud (1)famille (1)femme (1)Film (1)flore (1)Fort-Dauphin (1)goelette (1)huile essentielle (1)Huiles essentielles (1)Iary (1)île paradisiaque (1)instruments (1)Katrafay (1)madagsacar (1)malgache (1)mariage (1)mohair (1)Morondava (1)Namoroka (1)Nosy Iranja (1)oiseaux (1)panama (1)Parfums (1)peinture (1)phytothérapie (1)plage (1)plante médicinale (1)Requin Baleine (1)rite (1)souvenir (1)Toamasina (1)Tournage (1)traditions (1)traditonnel (1)transport (1)Tropique du Capricorne (1)Tuléar (1)usine (1)Vanille (1)Vezo (1)voyage solidaire (1)Ylang ylang (1)

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83