Le centre-ouest de Madagascar

Le centre-ouest de Madagascar

Les paysages de grès continentaux ruiniformes de l’Isalo et du Makay forment une barrière naturelle au sud-ouest entre les Hautes Terres, le plateau calcaire Mahafaly et le Canal du Mozambique. Comme une arête faitière, la chaine de l’Ankaratra, avec le mont Tsiafajavona (2 643 m) et le massif d’Ibity (2 252 m), se dressent dominant les Hautes Terres Centrales entre les villes d’Ambatolampy, d’Antsirabe et d’Ambositra. Le massif d’Ibity est connu pour sa grande diversité géologique, riche en pierres semi-précieuses (tourmaline, grenat, citrine…) et aussi réputé pour ses richesses floristiques, faunistiques et culturelles. Au sud de Fianarantsoa, le massif granitique de l’Andringitra avec son sommet principal, le Pic Boby (2 658m), marque, au sud-est, la fin des Hautes Terres. Majestueuses, ses grandes falaises dominent de riches plaines verdoyantes.

Les villages des Hautes Terres

Avec ses maisons en bois peint aux balustrades astucieusement travaillées, Ambositra mérite plus que jamais ses surnoms : ville des roses, ville d’art et d’artisanat, royaume de sculpteurs. Là réside le peuple Zafimaniry, une communauté betsileo qui s’est rendu célèbre dans le travail du bois. Le choix d’Ambositra comme point de départ se justifie par la qualité gastronomique de ses restaurants qui comptent parmi les meilleurs de Fianarantsoa. L’art consommé de la marqueterie, les délicats motifs des tissus en soie, la verdeur des rizières en escalier, la majesté des nécropoles royales et la ferveur des mpiandry (bergers) au village de Soatanàna sont un gage de dépaysement dans la région Amoron’i Mania. Les mpiandry sont des disciples du Seigneur investis d’une mission de guérison et de conjuration des mauvais esprits.

Si les cures de bain thermal ou de remise en forme vous intéressent, prenez la route d’Antsirabe, « la Dax ou la Vichy de l’océan Indien », à 170 km au sud d’Antananarivo. Le centre de balnéothérapie de Ranomafana est l’attraction phare de la ville, évangélisée au xixe siècle par des protestants norvégiens et gardant jusqu’à ce jour son architecture coloniale. En gagnant la région Itasy depuis la route montagneuse de Faratsiho, un relief volcanique de toute beauté ravira les marcheurs. Rivières, montagnes et larges vallées fertiles invitent à une partie de pêche, de promenade dans les rizières, de virée en pirogue et de varappe, le coup de cœur étant la vue imprenable sur l’Îlot de la Vierge.

Les célébrissimes tsingy de Bemaraha

L’incursion dans le parc national de Bemaraha est incontestablement un moment fort du circuit. D’une beauté brute, sauvage et surréaliste, les ensembles calcaires de Bemaraha font la réputation et la fierté de la région Melaky. Quand on aperçoit le gris des falaises karstiques se découper dans la chevelure des arbres, quand on se fraie un chemin dans les gorges profondes de Manambolo, et quand on s’approche des espèces fauniques et floristiques rarissimes qui peuplent la forêt sèche caducifoliée, on adhérera aux propos emphatiques des guides de voyage. L’Unesco classe les tsingy parmi « les paysages naturels les plus spectaculaires de la Grande Île et du monde entier », et le Lonely Planet les qualifie « de pinacles calcaires déchiquetés […] qui trouveraient parfaitement leur place dans un tableau de Salvador Dali ».

Morondava, la capitale du Menabe

À l’extrême-ouest de Madagascar, la beauté de Morondava est façonnée par le bleu de la mer, le rouge de la latérite et le vert intense des mangroves. Les plages de Kimony et de Nosikely feront le bonheur des touristes en mal de farniente ou de détente balnéaire. L’attraction principale est l’Avenue des Baobabs ; une rangée de baobabs massifs et imposants encadre de tous côtés le chemin qui relie Morondava à Belo-sur-Tsiribihina. La star est sans doute l’Adansonia fony, avec ses deux troncs enlacés ressemblant à deux amants qui se jettent l'un l'autre dans les bras. (Par un regrettable oubli, le ministère des Eaux et des Forêts n’a pas recensé ce joyau naturel dans les parcs nationaux.) À une soixantaine de kilomètres de la localité, le parc national de Kirindy Mitea abrite les derniers lambeaux de forêts primaires de l’Ouest. La danse des oiseaux aquatiques sur les vases et les lagunes laissera en vous des souvenirs impérissables. La plupart des espèces sont endémiques à Madagascar, faisant du parc de Kirindy Mitea une réserve de biosphère de portée mondiale.

La croisière sur le fleuve de Tsiribihina est une séduisante formule pour faire le tour de la région du Menabe. Le port d’embarquement est à Miandrivazo. Quant aux adeptes de randonnée sportive, ils s’arrêteront dans le massif montagneux du Makay, un véritable paradis perdu où les hommes et les animaux font bon ménage, avant de poursuivre l’aventure dans le parc de l’Isalo. Mais c’est déjà un autre voyage…

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Miora RAZAFINDRAJERY de "Détours Madagascar". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83