Andhy, metteuse en place de voyages - Détours Madagascar Voyages
Andhy

Andhy

Portrait chinois

Si j’étais un outil de bureau, je serais une agrafeuse, parce que je suis là pour rassembler les idées et les projets de façon à ce qu’ils restent solidement ensemble.

Si j’étais un mot pour décrire ma carrière chez Détours Madagascar, je serais « explorateur » car je passe beaucoup de temps à découvrir de nouvelles choses, de nouveaux endroits à travers le montage et la mise en place des voyages.

Si j’étais un voyage Détours Madagascar, je serais L’Est, Andasibe, le Canal des Pangalanes et Sainte Marie : une expérience exotique, pleine de mystère et de diversité. Je serais comme les forêts luxuriantes de l'est de Madagascar, regorgeant de vie et de couleurs éclatantes, avec une tranquillité et une connexion profonde avec la nature.

Si j’étais une région, je serais la région d’Analamanga, ou se trouve la capitale, Antananarivo. C’est un endroit dynamique, ou se croisent différentes cultures et ou l’histoire rencontre la modernité.

Si j’étais un village, je serais le village de l’île Sainte Marie, une ode à la beauté maritime. Entre ses plages de sable blanc, ses eaux turquoise et ses villages de pêcheurs pittoresques.

Si j’étais un paysage, je serais une forêt, où les arbres s'élèvent majestueusement vers le ciel. Un environnement ou chaque branche est une invitation à l'aventure et ou chaque feuille murmure une histoire.

Si j’étais une plante, je serais le Ravinala, aussi appelé l’arbre du voyageur. Il incarne la résilience de la nature malgache avec ses feuilles en éventail et sa silhouette élancée. Il est également un symbole de voyages et d'aventures.

Si j’étais un animal endémique, je serais le papillon comète. Pour moi, ce papillon représente la beauté, la grâce et la rareté de la faune malgache et en tant qu'espèce endémique de l'île, il incarne également la fragilité de la biodiversité de Madagascar et l'importance de sa préservation.

Si j’étais un mois de l’année, je serais le mois d’avril, mois qui marque le début de mon aventure avec Détours Madagascar. C’est également la fin de la saison de pluie. Le mois d’avril est un mois que j’apprécie particulièrement car la température est plus fraîche, ce qui crée un climat plus sec et plus agréable.

Si j’étais un moyen de transport, je serais un avion. Capable de voyager rapidement d'un endroit à un autre, traversant les frontières et les obstacles, toujours prêt à explorer de nouveaux horizons. Je serais équipé pour atteindre de grandes hauteurs, symbolisant mon ambition et ma détermination à aller de l'avant.

Si j’étais un accessoire vestimentaire, je serais une écharpe, douce et chaleureuse. Toujours là pour apporter confort et réconfort, tout en ajoutant une touche de style et de personnalité à n'importe quelle tenue.

Si j’étais un élément de la nature, je serais le vent car il incarne la liberté. Je serais insaisissable et capable de voyager où bon me semble.

Si j’étais un accessoire de voyage, je serais un sac à dos. Pratique, facile à porter et prêt à partir à l'aventure à tout moment.

Si j’étais de la nourriture, je serais des pâtes. Apprécié par beaucoup pour sa simplicité et sa capacité à se marier avec différentes saveurs.

Si j’étais un bruit, je serais le battement régulier et apaisant de la pluie contre les vitres, créant une ambiance relaxante et réconfortante.

Si j’étais une langue, je serais le Darija (l'arabe dialectal marocain). Langue de mon pays d’accueil. Reflétant la richesse et la diversité de la culture marocaine. Mélange de l'arabe, l'amazighe, le français et l'espagnol. C’est une langue vibrante et pleine de caractère, capable de transmettre des émotions à travers chaque mot et chaque expression.

Si je devais être un sport, je pourrais être le surf : embrassant les vagues et les paysages côtiers avec une connexion profondes à la nature et une quête constante de nouvelles aventures.

Si j’étais une qualité, je serais la persévérance. Même lorsque les obstacles semblent insurmontables et que la tentation d’abandonner est grande, je reste ferme dans ma détermination.

Si j’étais un défaut, je serais la procrastination (rire) , prenant parfois un peu trop de temps pour me lancer dans mes projets, mais une fois que je m’y lance, je suis inarrêtable.

Si j’étais une personnalité malgache, je serais mon ami Raymond Rajaonarivelo, réalisateur de cinéma malgache reconnu pour son travail dans l'industrie cinématographique internationale. C'est le seul, jusqu'ici à avoir présenté un film malgache au Festival de Cannes où il obtient le prix public. Raymond, est une personne qui a une passion profonde pour l'art du cinéma, quelqu'un qui utilise la créativité pour partager des histoires importantes et inspirantes avec le monde en mettant en lumière des aspects de la culture malgache ou en abordant des thèmes universels à travers ses œuvres. Tout comme Ray, j’espère être une influence significative dans mon domaine, avec un engagement envers l'excellence et un désir de faire une différence à travers mon travail. Un grand ami, qui a su garder son âme d’enfant.

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Noro RAFARALAHY de "Détours Madagascar Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+261) 32 12 233 10