Parc National de l Ankarana

Le Parc National de l’Ankarana : entre Tsingy et grottes souterraines

Situé dans le nord de Madagascar, le parc national de l’Ankarana est un véritable joyau de la nature réputé par son réseau de rivières souterraines : le plus grand d’Afrique. Dotée d’un écosystème unique, cette zone protégée vous promet aventure et découverte !

La visite du parc

En arrivant à l’entrée du parc, vous vous immergez dans un monde extraordinaire que vous ne pourrez apercevoir nulle part ailleurs. Se trouvant à 10 km d’Antsiranana, le parc occupe une superficie de 18 220 ha et constitue une aire protégée, grâce à sa topographie et à la richesse de sa faune et de sa flore. Les amateurs de nature sauvage et ceux qui ont soif d’aventure apprécieront beaucoup de faire du trekking dans le parc.

Le parc de l’Ankarana est dominé par un relief accidenté construit sur un sol basaltique. Quelques zones du parc sont recouvertes de forêts sèches saisonnières. Le parc abrite également des Tsingy, une formation calcaire qui a hérité d’une forme particulière grâce à l’érosion. Elles sont composées des couloirs étroits en forme de labyrinthe.

- La découverte des Tsingy

C’est l’un des deux endroits où il est possible de contempler les Tsingy (à part celles de Bemaraha). Pour découvrir cette formation rocheuse hors du commun, il faut quand même beaucoup d’endurance physique, car certaines parties exigent d’escalader de gros blocs de pierre ou encore de parcourir des crevasses très étroites avant d’atteindre les étendues de rochers à perte de vue que la pluie et le vent ont sculptées majestueusement au fil du temps. Le camp d’Anilotra est le meilleur endroit pour profiter de la beauté des Tsingy. Le campement se trouve à environ deux heures de marche. En chemin, vous passerez par le lac Vert, un lac de cratère. C’est une excursion d’une journée qui vous promet une magnifique découverte. Vous passerez par des passerelles en planches de bois qui vous offrent des vues imprenables sur les roches friables. Quelques plantes du genre pachypodium ont réussi à pousser sur les roches calcaires.

- Les grottes sacrées

Ces magnifiques grottes ont été créées par des réseaux d’eau souterraine. Il y a en tout onze grottes dans le parc, dont certaines abritent de magnifiques sépultures royales et d’autres sont des lieux de cultes sacrés. Les locaux y viennent pour déposer des offrandes. Les grottes sont composées de colonnes de stalactites, de stalagmites, d’héléctites, et des hélegmites. Vous y trouverez également de merveilleuses draperies de calcite en forme d’étoffe. Si à l’extérieur, la chaleur est presque insupportable, à l’intérieur des grottes, la fraîcheur est très appréciée.

- La faune et la flore du parc

Certains gouffres inaccessibles ont permis à plusieurs espèces de plantes et d’animaux de vivre harmonieusement. La végétation du plateau karstique est composée de plantes envahissantes, ainsi que de Canarium de Madagascar, de pandamus, de lianes, d’orchidées aériennes et de baobabs que vous pourriez découvrir en empruntant les sentiers botaniques. 10 espèces de lémuriens y ont trouvé refuge, notamment l’hapalémur griseus, l’eulemur fulvus ou encore le Lépilemur septentrional. Le « Mésite varié » (une espèce endémique) fait partie des 92 espèces d’oiseaux qui peuplent le parc. Vous rencontrerez peut-être des Fosa et des caméléons sur votre chemin. Dans les rivières vive une faune troglodyte, dont certaines espèces n’ont pas de pigments ou d’yeux. Préparez-vous à rencontrer des chauves-souris dans les grottes. 13 espèces ont été répertoriées dans le parc. Attention, des crocodiles de 6 mètres de long vivent dans certaines rivières.

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83