Les plantes médicinales dans le quotidien des Malgaches

Les plantes médicinales dans le quotidien des Malgaches

15 sept. 2018

Madagascar compte plus de 13 000 plantes médicinales, dont au moins la moitié est endémique. Un Malgache qui se respecte connaît au moins deux ou trois plantes médicinales : feuille de goyave pour la diarrhée, eucalyptus pour le rhume, cyprès pour la goutte, etc. Se soigner par les plantes est une habitude et la médecine traditionnelle est encore très présente.

Un savoir ancestral

L’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques a toujours été pratiquée par les Malgaches. Ce savoir est transmis de parent à enfant ou d’un esprit à un élu. Ceux qui ont obtenu leur savoir de leurs parents ou aïeuls commercialisent des médicaments à base de plantes au grand public. Ceux qui ont reçu leur savoir d’un ou plusieurs esprits ne soignent que les patients qui habitent leur village ou ceux qui les connaissent de bouche-à-oreille.

Les guérisseurs traditionnels

Les guérisseurs traditionnels communiquent avec les esprits (un esprit par guérisseur) pour obtenir la bénédiction qui conditionnera leurs pouvoirs, leurs connaissances et leur efficacité. Ils vont en forêt (parfois à l’intérieur des parcs nationaux) pour cueillir les plantes qu’eux seuls savent reconnaître. L’ANTM (Association nationale des tradipraticiens de Madagascar) regroupe plus d’un millier de tradipraticiens souhaitant formaliser leur statut et leur pratique pour mieux soigner les patients et protéger leur savoir, les distinguer des charlatans.

Une habitude pour soigner les maux

La plupart des Malgaches comptent encore sur les plantes médicinales pour se soigner à cause du manque de médecins. Dans les zones enclavées, les médicaments coûtent chers et l’accès à une pharmacie est quasi impossible. Certains ne font tout simplement pas confiance à la médecine moderne et préfèrent se soigner de manière traditionnelle. Même la population des grandes villes a habituellement recours à la phytothérapie. Selon l’OMS, il s’agirait d’environ 70 % de la population.

Les plantes médicinales dans le quotidien des Malgaches

Les plantes médicinales malgaches les plus connues

Feuille d’eucalyptus, pervenche de Madagascar, Aloe vera, mandravasarotra (Cinnamosma), ravintsara et niaouli sont parmi les plantes médicinales les plus connues. Elles sont utilisées au quotidien par les Malgaches et exploitées pour fabriquer des médicaments et des produits de cosmétique.

Les plantes les plus courantes

L’Aloe vera est une plante que tout le monde connaît, étant présent dans bon nombre de produits de cosmétique et d’hygiène. Le gel, mélangé à du miel, est utilisé par les Malgaches pour soigner les gastrites et les ulcères. Le ravintsara est également une plante couramment utilisée au même titre que la feuille d’eucalyptus. En hiver, on les met à bouillir, on inhale la vapeur et on en boit une petite quantité pour soigner les rhumes et diverses affections respiratoires.

Les plantes qui ont démontré le plus d’efficacité

La Pervenche de Madagascar (Caranthus Roseus) est utilisée en décoction pour soigner les problèmes de foie, traiter l’hypertension ou pour atténuer le diabète. La Sensitive (Mimosa Pudica), originaire d’Amérique du Sud, également en décoction, facilite l’accouchement. Dans l’industrie pharmaceutique, elle sert à fabriquer le Poconéol, un sédatif. La liste est longue et nécessite la consultation d’un ouvrage spécialisé. De plus, celle-ci n’est pas exhaustive et de nouvelles plantes restent à découvrir et à répertorier.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Hany salwa
18 juin 2019
J'ai été diagnostiqué avec le virus VIH il y a six ans, lorsque je suis tombée enceinte de mon enfant. C'était comme si le monde entier me haïssait et contre mon existence et j'ai commencé à demander à Dieu pourquoi j'étais moi dans ce dilemme. Mon mari a également été testé pour le virus, mais les résultats se sont révélés négatifs. Je ne savais pas comment ni où j'avais contracté ce virus. Je n'avais aucun signe ou symptôme avant le test. L'année dernière, j'ai commencé à avoir des symptômes, et je maigrissais à cause d'une perte de poids rapide, d'une perte d'apatite, d'une faiblesse, d'une diarrhée, de douleurs à l'estomac, de fièvre, etc. Je n'ai pas eu de médicaments. Décembre 2016, j'ai commencé une recherche sur le remède naturel à base de plantes pour le mélange de virus du VIH car j'avais peur des médicaments conventionnels à cause de ses effets secondaires, je suis tombé sur de nombreux témoignages en ligne et j'ai décidé d'écrire l'un des témoins qui se sont guéris après utilisant les herbes du Dr. APAMA et elle a recommandé le Dr. APAMA. Je lui ai écrit sur [email protected] et remplir tout ce qu'il m'a demandé de faire sans hésiter. Honnêtement, après 4 semaines de traitement, mon état de santé s'est amélioré de façon spectaculaire. À la fin du traitement, la maladie était totalement maîtrisée. Pas plus aucun de ces symptômes jusqu'à ce que je sois certifié médicalement sans virus VIH. Je suis à nouveau fort et capable de faire les activités quotidiennes. »La formule à base de plantes du Dr APAMA est incroyable Ma vie est de retour. Si vous êtes malade de maladies ou d’infections virales, voici APAMA Email: [email protected] Et Whatsapp est +2349072570496. Mon email est [email protected]
Répondre
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83