La fête nationale malgache : réjouissance et patriotisme !

La fête nationale malgache : réjouissance et patriotisme !

24 juin 2019

Des drapeaux malgaches hissés un peu partout, des kermesses et des jeux dans les rues, des personnes faisant la parade avec des lampions en papier et des pétards qui résonnent un peu partout en soirée… C’est la fête de l’indépendance malgache. L’humeur est à la fête et la réjouissance aussi ! La première fête nationale en 1960 avait duré tout un mois, mais aujourd’hui, ce n’est plus possible. Quelques traditions sont cependant restées, même si certains symbolismes ont été quelque peu oubliés.

La fête des harendrina et des tsipoapoaka

L’anniversaire de l’indépendance malgache est célébré le 26 juin, mais la fête commence le 25 juin en soirée : l’idée est de chasser le noir de la nuit obscure pour faire régner la force de la lumière. Pour les enfants, c’est la fête des harendrina (lampions en papier) et des tsipoapoaka (pétards). La nuit avant le jour J, parents et enfants sortent dans les rues en arborant les fameux harendrina, fredonnant la chanson qui va avec : « harendrina taratasy ô, may, may, may… » ou lampion en papier, brûlez ! brûlez ! brûlez ! pour dire « enflammez-vous et mettez la lumière ». Et c’est reparti en début de soirée le 26 juin.

Cette tradition était auparavant associée à une autre fête nationale : le nouvel an malagasy. Les femmes et les enfants sortaient la nuit avec des lampions éclairés à la bougie. Le feu servant à illuminer le village et à éloigner les mauvais esprits jusqu’au petit matin pour que les réjouissances puissent continuer dans la sérénité. Aujourd’hui, lors de la fête de l’indépendance, on fait juste un petit tour du quartier et tout le monde rentre à la maison…

Les pétards servaient à rappeler les coups de feu lors de la lutte pour l’indépendance. De nos jours, on les fait exploser un à un, car ils coûtent cher. N’oublions pas non plus les feux d’artifice, incontournable lors d’une fête nationale. Depuis l’année 2000, ils sont lancés depuis le lac Anosy à Antananarivo et dure environ 45 minutes. Cette année, pour leur grande première dans les 21 régions restant, ils vont durer 30 minutes.

  La fête nationale malgache : réjouissance et patriotisme ! @TanteliniainaRAM    

La fête des lumières et des podiums

Le feu et sa lumière servent à éloigner les mauvais esprits, mais comme on est au XXIe siècle, les sources de lumière se modernisent, aujourd’hui la signification du feu qu’on apporte à la nuit pour chasser les mauvais esprits n’est pas connue ou bien délaissée, les malgaches oubliant que la terre malgache est terre des esprits comme le veut la croyance traditionnelle.  Les lampions sont remplacés par des jouets lumineux d’origine chinoise. C’est le summum de la cacophonie durant les soirées du 25 et du 26 juin. Certains apportent toujours des lampions, mais avec des lampes à piles au lieu de bougies.

De jour comme de nuit, des spectacles de musique gratuits ont lieu dans quelques endroits stratégiques des grandes villes. Les artistes les plus populaires tout comme les nouveaux artistes y participent. Les gens s’y rassemblent et créent de monstrueux bouchons ! Les automobilistes et les piétons partagent les rues.

  La fête nationale malgache : réjouissance et patriotisme ! @PierreKOVAL

La fête des jeux et des bals populaires

Tout près de ces podiums se tiennent toujours des jeux de hasard et divers autres jeux. N’oublions pas les restaurants de rue et les « bars » de rue proposant entre autres des boissons alcoolisées et toute sorte de brochettes de viande. Cette année, en 2019, l’Armée malgache, qui fête aussi son 59e anniversaire, organise une kermesse à Antananarivo sur le terrain de Betongolo. De 10 h à 20 h, on y trouve de la Tyrolienne, des parachutes et divers jeux (mini-trains, pêche miraculeuse, fléchette, simulateur de vol, loto, ping-pong, champ de tir, montagne russe…)

Et que dire des bals populaires ? Cela ne se fait plus vraiment de nos jours cependant. Il s’agit de fête où les jeunes dansent et s’amusent ! Quand on en voit un, tout le monde peut y entrer et participer. Aujourd’hui, certaines familles en organisent encore, mais que pour les membres de la famille. Dans tous les cas, la fête nationale malgache est un moment de l’année où petits et grands sont heureux mais les enfants sont privilégiés à même baptiser le mois de Juin, mois des enfants.

Le traditionnel défilé du 26 Juin

Dans l’après-midi du 26 juin, au stade de Mahamasina à Antananarivo se tiendra le traditionnel défilé du président et de l’armée. Andry Rajoelina accueille cette année comme invité d’honneur le président du Rwanda, Paul Kagame, lequel assistera aux cérémonies de la fête de l’indépendance malgache. 

Les spectateurs viennent en masse pour assister au défilé annuel, la plupart provenant de la périphérie de la capitale et de la campagne afin d’observer la parade de chevaux, les hélicoptères, ou encore les avions et véhicules militaires, qui provoquent une fascination inhabituelle chez ces derniers..................Fety sambatra !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *
Tags
Culture (28)Découverte (28)Madagascar (26)Détours Madagascar (16)Histoire (11)Aventure (9)Exploration (9)Rencontre (9)tradition (7)artisanat (6)peuple malagasy (5)Récit de voyage (5)faune (4)Makay (4)Nature (4)Nosy Be (4)tourisme (4)art (3)Canal du Mozambique (3)le canal des pangalanes (3)Navigation (3)Tolo (3)actualité (2)Archipel des Radama (2)Developpement solidaire (2)festival (2)Fête (2)Fianarantsoa (2)Flore de Madagascar (2)imerne (2)musique (2)photographie (2)pierrot men (2)plantes medicinales (2)production malgache (2)Production mondiale (2)Ravintsara (2)Responsable (2)Richesse (2)sainte marie (2)Solidaire (2)sud (2)Tsingy (2)visite (2)voyage (2)Ambila (1)Andavadoaka (1)animaux (1)Ankarana (1)Antso Re (1)architecture (1)association (1)automobile (1)Baobab (1)Bemaraha (1)betsileo (1)birdwatching (1)Cacao; (1)carnaval (1)casa (1)chapeau (1)croisière (1)danse (1)détours artistique (1)developpement (1)Documentaire (1)Émission (1)endémiques (1)époque royale (1)Extrême-sud (1)famille (1)femme (1)Film (1)flore (1)Fort-Dauphin (1)goelette (1)huile essentielle (1)Huiles essentielles (1)Iary (1)île paradisiaque (1)instruments (1)Katrafay (1)madagsacar (1)malgache (1)mariage (1)mohair (1)Morondava (1)Namoroka (1)Nosy Iranja (1)oiseaux (1)panama (1)Parfums (1)peinture (1)phytothérapie (1)plage (1)plante médicinale (1)Requin Baleine (1)rite (1)souvenir (1)Toamasina (1)Tournage (1)traditions (1)traditonnel (1)transport (1)Tropique du Capricorne (1)Tuléar (1)usine (1)Vanille (1)Vezo (1)voyage solidaire (1)Ylang ylang (1)

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83