Analyses des impacts éthiques

Analyses des impacts éthiques

  • Toute l’activité de Détours Madagascar est basée sur le code mondial d’éthique du tourisme et sur la Charte du tourisme durable, qui stipulent que le tourisme durable doit contribuer à l’amélioration des conditions de vie et au bien-être des populations locales.
    L´agence est aussi certifiée Leave No Trace, Voyageons Autrement et VVE.

  • Les responsables de l’entreprise (Sylvain PHILIP et Noro RAFARALAHY) sont impliqués dans les réseaux professionnels et les instances du tourisme locales (membres fondateurs de la Confédération du Tourisme Madagascar, du réseau de tourisme solidaire Antso Re).
    L´agence contribue par ce biais à la mise en réseau des acteurs du tourisme, et la mise en place de réflexions collectives sur le développement d´un tourisme plus respectueux de l´Humain et de l´Environnement, au niveau global.
    Les actions de l´agence à elle-seule ne sont en effet pas suffisantes pour avoir un réel impact social, économique et environnemental sur le pays : la réflexion se doit d´être globale, et d´impliquer à la fois l´ensemble des acteurs du tourisme, les pouvoirs publics, la population locale et les voyageurs.

  • La société  tend vers une politique de sensibilisation vis-à-vis du don de cadeaux et pourboires, qui peuvent déstabiliser l’ordre social et l’économie locale lorsque donnés à tort et à travers. Détours Madagascar essaie de sensibiliser à la fois ses équipes et voyageurs à l´apport de cadeaux dans les villages, qui favorisent la mendicité et l’assistanat ; à moins que ces derniers ne correspondent à un besoin réel adapté à la situation des personnes ciblées, et ne soient redistribués via une association, structure ou personne ressource locale et fiable.

  • Concernant les pourboires, les guides conseillent les voyageurs concernant les sommes justes à donner (guides locaux, porteurs, restaurants...), ou bien il arrive que ces derniers soient inclus au préalable dans le prix du voyage, auquel cas le guide gère directement les pourboires à reverser aux prestataires locaux.
    Cependant, il demeure difficile de contrôler ces réalités sur terrain, qui dépendent totalement du niveau d´engagement et de sensibilisation des guides principalement, et des voyageurs eux-mêmes. Les actions de formation et sensibilisation à ces questions pourraient être renforcées, afin que les actes sur le terrain viennent consolider les valeurs prônées par l´agence.

  • L’agence recherche continuellement à mettre en place des partenariats avec des prestataires partageant une éthique similaire du tourisme et du développement durable au sens large : écolodges, croisiéristes à bord de bateaux traditionnels proposant de « vrais beaux voyages » très engagés, comme par exemple Alefa ou Nofy Be ; ONG et associations locales ;  acteurs engagés sur des projets en tout genre. On peut citer par exemple la réflexion autour d´itinéraires à thématiques spécifiques avec des acteurs à la pointe du sujet et partageant une vision commune (le constructeur automobile Karenjy, les chocolatiers Kabos, la compagnie de cirque Aléa des Possibles...) ; la mise en place des Kits de toilette Zéro Déchet ; formation à la permaculture…

  • L´agence est globalement présente sur tous les fronts et ouverte à toutes les possibilités en termes de développement durable. De nouveaux projets et  partenariats sont étudiés de manière régulière, avec une suite donnée ou non selon les possibilités réelles, mais l´ouverture d´esprit, la volonté d´engagement et d´innovation sont belle et bien présentes.

Points d’amélioration :

  • Détours pourrait améliorer encore sa communication interne et externe, afin d´informer à la fois ses équipes, ses partenaires et ses voyageurs quant aux engagements et aux résultats de l’agence vis-à-vis de la durabilité.

  • Il lui serait possible de créer davantage de liens avec des associations locales, pour mettre en place des projets solidaires, ou bien participer à des actions locales de solidarité.

  • Il serait envisageable de travailler avec des structures d’insertion, dans les bureaux et/ou sur le terrain, à la fois pour des voyageurs et pour la formation professionnelle de personnes en difficulté.
  • Enfin, l’agence pourrait participer à des programmes expérimentaux comme par exemple des concours d´entrepreneuriat ou d´innovation, pour faire en sorte de booster encore davantage la culture de l’innovation au sein de ses équipes. Cela permettrait d’apporter une véritable valeur ajoutée à l’entreprise et aux produits conçus, tout en stimulant les salariés dans leur travail quotidien : cela représente un bon moyen d´apporter de nouvelles connaissances et ouverture sur le monde, bénéficiant à la fois à la conception des voyages, et sur le terrain dans les échanges avec les voyageurs.

 

Extrait mémoire - Maëlle GUILLET
Tourisme à Madagascar, une destination naturellement responsable ? Le cas de Détours Madagascar

Licence Professionnelle Tourisme et Économie Solidaire, 
Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Miora RAZAFINDRAJERY de "Détours Madagascar". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83