Analyses sur les impacts environnementaux

Analyses sur les impacts environnementaux

Points positifs :

  • Détours Madagascar favorise, dans la mesure du possible, l´emploi des mobilités douces dans la conception de ses itinéraires : la randonnée et le trekking sont réputés pour être notre spécialité, mais on retrouve aussi dans ses voyages beaucoup d´autres modes de transports alternatifs, comme la pirogue, le vélo, le boutre, la randonnée équestre
    En plus d´apporter une réelle valeur ajoutée à ses voyages de par la touche insolite ainsi prodiguée, ces mobilités douces permettent de limiter quelque peu l´emprunte carbone des voyages proposés.
  • Elle réalise des voyages dans des écosystèmes uniques et peu fréquentés (comme dans le Massif du Makay par exemple), sur lesquels elle sensibilise fortement à la protection de ces écosystèmes rares.
    Elle travaille notamment en collaboration avec l’association NaturEvolution Madagascar sur la gestion et la protection de cette Nouvelle Aire Protégée.

  • Les voyages sont systématiquement en petits groupes (en moyenne 3 à 4 personnes, 8 à 10 personnes maximum lors des voyages GIR ). Cela lui permet de réduire la pression exercée sur l’environnement humain et naturel rencontré au fil des voyages.

  • Elle sensibilise ses équipes à la protection de l’environnement, avec des formations, des discussions, des rappels réguliers et la transmission de documentation et informations relatives au sujet.
    Dans les bureaux, les équipes sont incitées à une utilisation raisonnée du papier, de l´encre, l’attention est portée vers l’économie d’eau et d’énergie, un lombricomposteur a été mis en place à l’entreprise pour recycler les déchets organiques du repas du midi…

  • Sur le terrain, l´attention est portée sur la protection de la nature et des ressources, la gestion des déchets, la connaissance de l´environnement naturel (faune, flore, géologie…).
    Parmi les actions concrètes, on peut citer le fait de fournir suffisamment de cordes aux équipes de terrain lors des bivouacs, pour éviter que les porteurs ne coupent les jeunes arbres pour s’en fabriquer eux-mêmes ; le respect des réglementations en vigueur dans les Parcs Nationaux et vis-à-vis des standards internationaux (inspiré de la politique Leave No Trace, dont est labellisée l´agence), l´utilisation de systèmes de purification d’eau pour éviter l’achat de bouteilles en plastique, non recyclées à Madagascar…
  • L’agence sensibilise aussi ses voyageurs à la protection de l’environnement, à travers une fiche d’informations pratiques envoyée aux voyageurs avant le départ, et par une communication sur les réseaux sociaux, blog et site internet.
    Cette communication se porte non seulement sur la richesse de la biodiversité et sa fragilité, mais aussi sur les spécificités des cultures locales.
    Cette sensibilisation est complétée sur place par les guides, qui fournissent des clés de compréhension aux voyageurs : explication des us et coutumes, des codes vestimentaires, des tabous et des spécificités locales, apports de connaissances sur la biodiversité...

  • Détours fournit aux voyageurs une liste de livres et documents, dans sa fiche d’informations pratiques et sur site internet, pour aider à la compréhension de la culture locale, de l’histoire du pays et de ses spécificités.

  • Détours incite ses voyageurs à ramener avec eux en Europe des piles ou autres éléments non-recyclables à Madagascar, pour pouvoir les recycler là-bas.

  • L´agence propose aussi à ses voyageurs avant leur arrivée d´acheter un Kit de toilette Zéro Déchet, contenant des produits de base sans emballages (savon, dentifrice, shampoing…). Ce Kit est fabriqué en partenariat avec une entreprise malgache, fabriquant des cosmétiques naturels à partir de produits locaux et biologiques. Les produits sont sans emballages plastiques, conditionnés dans des packaging en matériaux naturels (tissu, raphia…) fabriqués artisanalement. Par ce biais, l´agence sensibilise les voyageurs à la limitation des déchets plastiques et chimiques, tout en soutenant l´économie locale et en valorisant les richesses naturelles de l´île.

Points d’amélioration :

  • Poursuivre la sensibilisation et formation des équipes à l´économie des ressources et la gestion des déchets, car en pratique ces conseils ne sont pas toujours appliqués et une marge d´amélioration reste possible. Il est parfois difficile d’inculquer ces habitudes aux équipes lorsqu´il ne s´agit pas de gestes déjà ancrés dans les habitudes quotidiennes, et dans les mentalités.

  • Les moyens de transport principaux restent des véhicules 4x4 et l’avion, qui demeurent des moyens de locomotion très polluants. Ces derniers font considérablement augmenter le bilan carbone des voyages. L’agence pourrait par exemple proposer aux voyageurs une compensation carbone facultative, reversée à un organisme spécialisé pour financer des projets aux bilans carbones positifs. Ce processus ne coûte presque rien à l’entreprise mais permet de faire un geste pour l’environnement en compensant pour les émissions de CO2 produites par les déplacements en avion et en 4x4.
Extrait mémoire - Maëlle GUILLET
Tourisme à Madagascar, une destination naturellement responsable ? Le cas de Détours Madagascar

Licence Professionnelle Tourisme et Économie Solidaire, 
Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Miora RAZAFINDRAJERY de "Détours Madagascar". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83