Fort Dauphin I Tolagnaro

Fort-Dauphin : une ville côtière adossée à une montagne verdoyante

Fort-Dauphin est une ville authentique. Elle fait partie des plus belles destinations de la Grande Île. Elle est installée sur une partie du littoral un peu étroit, entourée par une végétation épaisse. Elle vous promet un séjour inoubliable au milieu d’un panorama époustouflant. Lune de miel à Madagascar, vacances entre amis ou en famille, cap sur cette destination !

Histoire

Ce fut dans un village mahafaly du nom de Sainte-Luce que les Français débarquèrent pour la première fois. Un fort fut construit selon les demandes d’Étienne de Flacourt en 1643. Ce fort devint ensuite la plus importante place des comptoirs français. L’endroit reçut le nom de Fort-Dauphin en l’honneur de Louis XIV, le futur Roi Soleil. Cette présence étrangère fut tolérée par les Antanosy jusqu’en 1674. Tout comme les Portugais, les Français furent obligés de combattre. Les survivants tinrent un siège dans le fort durant des mois jusqu’à ce que le bateau Blanc Pigeon accoste dans la région.

De nombreuses nefs et galions se sont ravitaillés à Fort-Dauphin, uniquement si les autochtones acceptaient leur présence. Les habitants apprécièrent les trocs, ce qui permettait aux étrangers de faire fructifier leur commerce. La localité servit de base commerciale très appréciée par les flottes passant par l’océan Indien. L’histoire de la ville est également liée aux pirates. La légende raconte que leurs trésors reposent encore au fond de la mer.

Fort-Dauphin aujourd’hui

Aujourd’hui, Fort-Dauphin est devenue une destination phare de la Grande Île grâce à sa biodiversité, ses baies, ses montagnes verdoyantes et ses criques. Nichée en plein cœur d’un environnement paradisiaque, la ville possède un fort potentiel touristique. Végétation luxuriante et plages de sable fin vous attendent dans cette destination hors du commun. Le calme qui y règne a permis le développement d’une faune et d’une flore très diversifiées que les amoureux de la nature apprécieront particulièrement.

Cette localité est un incontournable lors d’un circuit dans le sud de la Grande Île. Loin de cette ville l’image d’une ville minière. Elle est très séduisante et envoûtante. Elle garde en elle des vestiges de son passé, rappelant qu’elle était autrefois une ville coloniale. Pour découvrir cette histoire, une promenade dans le village de Sainte-Luce est indispensable. Vous y trouverez encore des monuments historiques qui retracent l’occupation européenne telle que le Fort Flacourt, ou encore le Fort des Portugais.

Les attraits de la mer

Fort-Dauphin est propice à d’agréables promenades faisant découvrir la vallée de Mandrare et les criques de la baie de Lokaro. Le lac Vinanibe est situé à proximité de la ville. Il permet de faire différentes activités nautiques telles que le windsurf et le flysurf. La plage de Libanona serait parfaite pour les adeptes de farniente. Il y a d’autres plages intéressantes dans la ville, comme celles d’Ankoba et de Faux-Cap pour les amateurs de surfs.

Pour un environnement sauvage, rendez-vous à la baie de Lokaro qui se trouve à 40 km. Vous pouvez y organiser des excursions pour profiter du charme de la région. Ses criques sont propices aux baignades et aux plongées sous-marines. Vous pourriez profiter d’une promenade en bateau pour observer les végétations qui recouvrent les lagunes, telles que les roseaux, les pandanus et les « oreilles d’éléphant », une espèce de plante typique des Caraïbes.

Les attraits de la terre

Il faut l’admettre, cette commune est la destination idéale pour toutes les catégories de voyageurs. L’ascension du pic Saint-Louis, culminant à 529 mètres, ravira sans doute les amateurs de trekking. Du sommet, on peut profiter d’une vue imprenable sur une végétation abondante composée de raphias, d’orchidées, de pervenches et de Ravinala (l’arbre du voyageur), ainsi que sur le village de Sainte-Luce, les plages de Libanona, l’anse Dauphine, le cap Ranavalona, la fausse baie des Galions et l’îlot des Portugais.

Se promener dans le Jardin botanique Saïadi vous permettra de découvrir la beauté de la faune et de la flore dans la région. Vous y découvrirez une grande variété de palmiers, de fougères, et d’orchidées. Quelques espèces de lémuriens y vivent également, comme les sifakas, les makis et les fulvus, sans oublier des espèces de crocodiles, de papillons et d’oiseaux.

Des réserves naturelles regroupant une biodiversité remarquable

Trois réserves naturelles sont à découvrir : celle de Nahampoana, de Berenty et le parc d’Andohahela.

La réserve de Berenty se démarque par présence des népenthès, une plante carnivore, de plusieurs variétés de plantes épineuses. La vallée du Mandrare donne sur une importante plantation de sisal. Berenty vous permettra également d’observer trois espèces de lémuriens : les gidro, les makis et les sifaka. Les lémur fauve sont de nature très curieuse. Ils n’ont pas peur d’aller à votre rencontre !

À 7 km au Nord, la réserve de Nahampoana est parfaite pour se ressourcer et communier avec la nature. La réserve abrite une grande variété d’espèces endémiques où vivent cinq familles de lémuriens comme l’hapalemur bambou, ainsi que des crocodiles et des tortues.

Andohahela se trouve à 40 km au Nord-Est de Fort-Dauphin. La présence des chaînes d’Anosy a permis le développement d’une forêt tropicale humide et d’une forêt sèche. Vous y rencontrerez des Iguanidaes, une espèce de lézard typique de l’Amérique latine. Treize espèces de lémuriens y vivent également, dont le lémurien à collier roux et le microcèbe. Le parc est aussi le refuge de 29 espèces d’oiseaux avec un taux d’endémisme de 65 %, 61 espèces de reptiles et 49 espèces d’amphibiens.

Bonjour

Je suis Mi de "Détours Madagascar". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 83